ActuBurkina
A la une Politique

Coopération au développement : Le Burkina Faso et Qatar Charity passent en revue leurs domaines de coopération

Son Excellence Monsieur le ministre des Affaires étrangères de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur Karamoko Jean Marie TRAORE, a accordé une audience ce jeudi 11 janvier au Directeur pays de Qatar Charity au Burkina Faso, Dr Mohamed Ali AHMAD. L’émissaire de Qatar Charity nouvellement affecté au Burkina Faso, a réaffirmé l’engagement de sa structure à soutenir toujours les œuvres de bienfaisance au pays des Hommes intègres, et à accompagner l’Etat burkinabè dans divers domaines dont l’éducation, la santé, l’eau et assainissement, le parrainage des orphelins et la sécurité alimentaire entre autres.
De l’avis du premier responsable de Qatar Charity au Burkina Faso, les échanges ont été « fructueuses avec Son Excellence Monsieur le ministre en charge des Affaires étrangères et ses collaborateurs ».
Et selon ce qui ressort de la rencontre, les « concertations vont se poursuivre pour plus de résultats dans les deux domaines d’intervention » de Qatar Charity Burkina Faso à savoir le développement et le social.
C’est en 2008 que le bureau de Qatar Charity a été mis en place au Burkina Faso. Et depuis lors, l’ONG a parrainé des milliers d’orphelins, réalisé plusieurs forages, construit des écoles et des centres de santé, octroyé des financements aux populations burkinabè pour mener des activités génératrices de revenus (AGR), sans oublier les aides saisonnières pendant les fêtes et les rentrées scolaires.
Toutes ses actions de Qatar Charity ont été reconnues et saluées à juste titre par le chef de la diplomatie burkinabè.
SEM Karamoko Jean Marie TRAORE encourage le Directeur pays de l’ONG, à poursuivre dans cette dynamique et à tenir compte des besoins exprimés par les populations, dans les différentes interventions.
Créée en 1992, «Qatar Charity» est une ONG de développement humain qui a pour missions, entre autres, de soutenir et fournir un travail de bienfaisance, de consolider les œuvres de charité, de fournir une assistance financière et matérielle aux personnes démunies et dans le besoin, et de mettre en place des projets de développement.
DCRP/MAECR-BE

Articles similaires

Rabi Yaméogo, porte-parole de l’UPC au groupe parlementaire UPC-RD: « On ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors »

ActuBurkina

Assises nationales sur la Dématérialisation : La Ministre Aminata ZERBO/SABANE échange avec les acteurs du secteur privé

ActuBurkina

ECONOMIE : le Burkina Faso « stable » en dépit du facteur insécurité (agence américaine de notation)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR