ActuBurkina
A la une Société

CONTESTATION DE LA CANDIDATURE DE EDDIE KOMBOIGO : Mahamadi Kouanda débouté et condamné aux dépens

Suite à la désignation de Eddie Komboïgo comme candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020, l’ex-député du Congrès pour le progrès (CDP) Mahamadi Kouanda et ses camarades avaient intenté une action en justice pour l’annulation du procès-verbal. Le verdict du procès est tombé ce 23 septembre 2020 au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou et déboute M. Kouanda.

Le procès-verbal de désignation de Eddie Komboïgo comme candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre reste valable car la requête en annulation formulée par Mahamadi Kouanda et ses camarades n’a pas prospéré, c’est ce qui ressort du verdict. Le juge a débouté le plaignant pour non épuisement des voies de recours internes du parti et l’a condamné aux dépens. Quant à la requête des camarades du demandeur, elle a été jugée irrecevable pour défaut de qualité de la personne, car n’ayant pas été des challengers de Eddie Komboïgo pendant les primaires organisés par le parti. C’est en substance la décision rendue ce 23 septembre 2020 par le TGI de Ouagadougou. A l’issue du verdict, nous avons joint la partie défenderesse, Eddie Komboïgo, président du CDP. Il a indiqué qu’il était confiant quant au prononcé du verdict. « Nous savions que nous allons gagner », a-t-il rassuré. Il a ajouté que parmi les plaignants, il y avait Kadidjata Korsagha qui s’est désolidarisée parce qu’elle ignorait que c’était pour déposer une plainte. Pour ce qui est du non épuisement des voies de recours internes, le président du CDP a affirmé que le parti a des statuts et règlement intérieur auxquels tout membre se doit de respecter. Et Eddie de déclarer en ces termes : « Le juge nous a donné raison et nous allons poursuivre notre compétition. Je pense que cela suffit pour mettre fin à toutes les supputations et injures ». Il a, par ailleurs, indiqué que le demandeur et ses camarades « sont des militants qu’il a toujours respectés ».

« Nous savions que nous allons gagner », dixit Eddie Komboïgo

 

Il faut rappeler qu’Eddie Komboïgo avait relevé que, pour le choix du candidat du CDP à la présidentielle 2020, un avant-projet a été adopté par le Secrétariat permanent et soumis au fondateur du parti conformément aux statuts. « Le fondateur et président d’honneur, Blaise Compaoré, l’a amendé et  ramené comme projet au BEN qui, à son tour, a adopté à l’unanimité la directive. Nous avons donné le droit et la latitude à tout un chacun la possibilité de déposer sa candidature », a-t-il expliqué. En ce qui concerne la candidature de Eddie Komboïgo aux primaires, il ressort que le dossier de M.Kouanda a été rejeté avec 14 voix pour et 126 contre. « J’ai été élu avec 133 voix contre 21 voix pour Yahaya Zoungrana. Sans remettre en cause les compétences et les capacités de Mahamadi Kouanda, nous estimons que dans un parti,  il peut y avoir des contradictions mais il faut tout faire pour qu’à l’intérieur du parti, quand il y a des voies qui nous permettent de regler nos différends, que nous puissions les utiliser », a soutenu Eddie Komboïgo qui a laissé entendre qu’actuellement, « le souci est de mobiliser les troupes pour les élections de 2020 ». Joint par notre équipe de reportage, Mahamadi Kouanda a souhaité ne pas se prononcer pour l’instant. A en croire le Tribunal, Mahamadi Kouanda peut faire appel de la décision rendue au regard du principe du double degré de juridiction.

Didèdoua Franck ZINGUE

 

Articles similaires

Conduite de la Transition : les Nations unies notent une amélioration

ActuBurkina

FRANCS CFA BRULES AU SENEGAL : le Parquet fait appel de la relaxe de Kémi Séba

ActuBurkina

FADA N’GOURMA : quatre militaires blessés par une mine

ActuBurkina

1 commentaire

Issa 24 septembre 2020 at 6 h 53 min

Un vieux qui continue sa mission de déstabilisation.
Votre époque est révolue.

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR