ActuBurkina
A la une Environnement

Concours « SANYA-VIE » : Abdel Aziz Nabaloum et Abel Yerbanga sacrés lauréats

Les lauréats du concours de la meilleure production journalistique sur l’assainissement des eaux usées et excréta, dénommé « SANYA-VIE », sont enfin connus. Il s’agit de Abdel Aziz Nabaloum des Editions Sidwaya et de  Abel Yerbanga de la télévision Burkina Info. La cérémonie de remise des prix a eu dans l’après-midi du 27 décembre 2021, à Ouagadougou. Chaque lauréat a reçu une attestation, un trophée plus un chèque d’une valeur de 800 000F cfa.

Abel Yerbanga de la télévision Burkina Info et Abdel Aziz Nabaloum des éditions  Sidwaya sont les deux lauréats de la première édition de « SANYA-VIE » ou la santé par l’hygiène et l’assainissement, un concours ouvert uniquement aux journalistes avec pour objectif la valorisation et la diffusion des bonnes pratiques en hygiène et assainissement. « Le constat aujourd’hui est que dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, les journalistes y accordent très peu d’intérêt. Il y a très peu de productions consacrées à ce secteur alors que la question de l’assainissement est fondamentale », a relevé le président du jury, Sansan Dango Kambou. Pour lui,  il faut éviter de « périr par le péril fécal ».

Sur neuf productions reçues, seulement deux ont pu retenir l’attention du jury composé de quatre membres. Chaque lauréat a reçu un chèque d’une valeur de 800 000FCFA, une attestation de participation  et un trophée. Abel Yerbanga de Burkina Info a été primé pour son œuvre intitulée « Assainissement à Ouagadougou, vidangeurs cherchent  dépotoirs ». Selon lui, son reportage est le fruit d’un constat fait chez les vidangeurs manuels. « Nous avons constaté qu’au niveau des vidangeurs manuels de la ville de Ouagadougou, il y a un problème. Après avoir vidé les  déchets des fosses septiques, les vidangeurs peinent à trouver des dépotoirs. Ils déversent souvent dans les espaces vides, les terrains abandonnés, etc, ce qui constitue un problème  d’hygiène ».

Abdel Aziz Nabaloum des Editions  Sidwaya recevant son prix

 

Quant à Abdel Aziz  Nabaloum, lui, a puisé  son inspiration chez les déplacés internes de Dori. « Ces personnes ont un besoin criard de toilettes ». C’est du reste le constat qu’il a fait dans le camp où sont concentrées ces dernières. « Il n’y a pas suffisamment de toilettes pour des milliers de personnes qui se trouvent concentrées dans un même endroit. Elles sont exposées aux maladies comme la diarrhée », indique-t-il. A travers son article intitulé  « Commune de Dori : les toilettes, une urgence pour les déplacés internes » , Abdel Aziz dit vouloir alerter les autorités ainsi que les ONGs  œuvrant dans ce domaine afin qu’elles viennent en aide à ces populations pour qui même faire ses besoins naturels,  est un souci.

Le concours « SANYA-VIE » a été lancé en octobre dernier par le ministère en charge de l’eau et de l’assainissement, à travers la direction générale de l’eau et de l’assainissement. Un arrêté a même déjà été pris pour l’institutionnaliser, selon julienne Tiendrebéogo, un membre du jury.

Abdel Aziz ZEDOUMA

(Stagiaire)

Articles similaires

Coupure d’internet au Burkina : une réquisition du gouvernement pour 96 heures

ActuBurkina

BURKINA-FRANCE : Le président Roch Kaboré fait Docteur honoris causa de l’Université de Bourgogne

ActuBurkina

PRESIDENTIELLE DE 2020 EN COTE D’IVOIRE: Amadou Gon Coulibaly désigné candidat du RHDP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR