ActuBurkina
A la une Conseil des Ministres Phare

Compte rendu du Conseil des ministres extraordinaire du 16 janvier 2016

Le Conseil des ministres s’est réuni en séance extraordinaire le samedi 16 janvier 20 16, de 09h 30mn à 11h 30mn sous la présidence de SEM le Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Cette session avait à son ordre du jour, les attaques terroristes du 15 janvier 20 16 qui ont visé un convoi officiel à In Abao dans la Province de l’Oudalan et deux lieux publics à Ouagadougou, notamment le Splendid Hôtel et le Café- restaurant << Cappuccino >> situés sur l ‘Avenue Kwameh N’Krumah. .

Avant l’examen de l’ordre du jour, le Conseil a observé une minute de silence, en la mémo ire des victimes de ces attaques.

Abordant l’ordre du jour, le Président du Faso a indiqué que ces attaques ont pour but de perturber la paix civile, la liberté et la démocratie si chèrement reconquises par notre peuple. Il a par ailleurs, fait au Conseil, le point des opérations en cours et ressorti le bi lan provisoire de cent cinquante (150) otages libérés, cinquante-six (56) personnes blessées et qui ont été évacuées dans des fonnations sanitaires, vingt-huit (28) personnes décédées dont un (1) gendarme et un ( 1) civil à In Abao.

Puis, il a insisté sur la nécessité pour notre peuple, de rester soudé dans l ‘adversité et de ne pas se laisser intimider par des actes d’une barbarie jamais vécue dans notre pays.

Le Conseil félicite les forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme et leur détermination qui ont permis de neutraliser les forces du mal. Le Conseil présente ses condoléances les plus attristées au peupl e burkinabé , aux familles des victimes, et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Après évaluation de la situation, le Conseil a pris les mesures suivantes :

  1. L ‘instauration d ‘un deuil national de soixante-douze (72) heures ;
  2. La création d’un Comité interministériel pour formuler des propositions transversales en matière de sécurité au plan stratégique à moyen ter•me ;
  3. L’opérationnalisation urgente de l’Agence Nation ale de Renseignement ;

4.Le renforcement des contrôles pour assurer la sécurisation des frontières et des villes ;

  1. Le renforcement des mesures de sécurité dans les hôtels ;
  2. La décision de ramener le couvre-feu de 23h à 6h du matin ;
  3. La prise en charge gratuite des blessés ;
  4. La réactivation de la police de proximité.

Ouagadougou, le 16 janvier 2016

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement

Rémi Fulgence DANDJINOU

Articles similaires

Centre-nord : des centaines de kilo de bombes sur une grande base terroriste

ActuBurkina

ATTAQUE MEURTRIERE A L’EST: « nous devons nous rassembler autour du sort de la nation » (CFOP)

ActuBurkina

JOURNEE VILLE MORTE AU TCHAD : Quels effets sur le régime ?

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR