ActuBurkina
A la une Société

CHINOIS SUSPECTE  D’ETRE PORTEUR  DU COVID-19 : l’Ambassade de Chine au Burkina Faso rassure qu’ils « n’ont pas eu de dossier précédent relatif » à la maladie

Communiqué de l’ambassade de Chine au Burkina concernant les trois Chinois suspectés d’être porteurs des signes du COVID-19

« Le 16 mars 2020 vers 17h, l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso a été informée par le Ministère de la Santé du Burkina Faso que les agents dudit Ministère ont identifié un ressortissant chinois qui serait porteur des signes de Covid-19 à bord un vol de Éthiopian Airlines arrivé à Ouagadougou dans plus tôt dans la journée.

L’Ambassade a immédiatement pris contact avec tous les ressortissants chinois à bord et il ressort que tous les 3 ne souffraient d’aucun malaise et ne portaient pas de signe d’infection. Néanmoins, l’Ambassade leur a demandé de coopérer étroitement avec les services de la santé burkinabè en suivant les mesures de confinement et en se soumettant au test. Actuellement, tous les 3 ressortissants chinois ont été mis en observation médicale au CHU de Tengandogo et n’ont pas manifesté de symptômes de Covid-19.

À la suite de consultations approfondies, l’Ambassade a appris que les 3 ressortissants chinois n’ont pas eu de dossier précédent relatif au Covid-19 ni en Chine, ni ailleurs et qu’ils n’ont pas eu ou exprimé l’intention de se rendre à Ouagadougou pour des soins médicaux.

Après avoir vérifié leurs passeports, l’équipe médicale burkinabè les a conduits dans une ambulance au CHU de Tengandogo. Les 3 ressortissants chinois affirment qu’ils vont se plier aux mesures sanitaires et vont coopérer entièrement avec les services de la santé burkinabè. Un test de Covid-19 est prévu demain le 17 mars 2020.

L’Ambassade va suivre attentivement la situation de la santé de ces 3 ressortissants chinois et va communiquer encore en temps opportun.

Ambassade de Chine au Burkina Faso

Articles similaires

Procès drame de  Perkoa : le directeur de la mine écope de 24 mois de prison avec sursis et  une amende de 2 millions FCFA

ActuBurkina

Le premier ministre à Oxfam international : « Certaines ONG alimentent le terrorisme »

ActuBurkina

Compte rendu du Conseil des ministres du 4 juillet 2018

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR