ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Centrafrique : dix casques bleus égyptiens blessés par des tirs de la garde présidentielle

Les faits Des casques bleus égyptiens de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) ont été blessés, lundi 1er novembre, par des tirs de la garde présidentielle à Bangui, a annoncé mardi l’ONU, condamnant « une attaque délibérée et inqualifiable ».

Dix casques bleus égyptiens de la Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca), qui circulaient dans un bus, « ont essuyé des tirs nourris de la garde présidentielle sans sommation préalable ni riposte aucune, alors qu’ils n’étaient pas armés », a assuré mardi 2 novembre l’ONU dans un communiqué. Deux d’entre eux ont été grièvement blessés.

Selon plusieurs sources, le chauffeur du bus identifié Nations unies, qui transportait les casques bleus égyptiens débarqués dimanche 31 octobre à Bangui, se serait trompé d’itinéraire. Ces éléments de l’ONU étaient arrivés dans la journée de l’aéroport de Bangui dans le cadre de la rotation périodique et du déploiement des troupes en Centrafrique. Ils se dirigeaient vers leur base dans un bus clairement identifié « avec les initiales UN », selon Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca. Le bus s’est retrouvé à 120 mètres de la résidence du chef de l’État, dans le quartier Boy-Rab, alors que le président Touadéra se trouve actuellement en Écosse pour la COP26.

C’est à ce moment-là que la garde présidentielle a ouvert le feu. Une source proche du gouvernement affirme que les casques bleus auraient tenté de « prendre des photos de la résidence ». La mission de l’ONU condamne fermement ce qui « apparaît être une attaque délibérée et inqualifiable que rien ne justifie ».

 Sollicitées par l’AFP, les autorités centrafricaines n’avaient pas réagi mardi à la mi-journée.

Sources : RFI, La Croix avec AFP

Articles similaires

DISPARITION DU ROI DU GULMU: le message de l’UPC

ActuBurkina

25E JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE: le ministre de la Communication réaffirme « l’attachement inaltérable du gouvernement au pluralisme des médias »

ActuBurkina

AN 1 DES ATTENTATS DE OUAGADOUGOU : une stèle érigée en mémoire des victimes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR