ActuBurkina
A la une Politique

CDP : le groupe parlementaire passe au peigne fin les actions de la septième législature

Le groupe parlementaire du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a organisé ses deuxièmes journées parlementaires, le 3 septembre dernier à Ouagadougou. Ces journées parlementaires qui sont les dernières de la septième législature ont été l’occasion de dresser le bilan et les perspectives de l’action des parlementaires.

 « Les présentes journées parlementaires sont particulières en ce sens qu’elles sont les dernières de la septième législature. », a indiqué d’entrée de jeu le président du groupe parlementaire CDP, le député Wendyellé Sawadogo. Cette rencontre du groupe parlementaire CDP s’est tenue sous le thème « le groupe parlementaire CDP 2015- 2020, une législature au service du peuple burkinabè ». Le député Wendyellé Sawadogo a rappelé que depuis le début de la septième législature, le groupe parlementaire CDP a tenu de façon régulière ses journées parlementaires avec succès.  Au cours des travaux, des députés interviendront pour développer des sujets portant non seulement sur la contribution du groupe parlementaire CDP à l’action du parlement dans la consolidation de l’Etat de droit au Burkina Faso mais aussi sur la relation entre le groupe parlementaire CDP et la direction du parti sous l’angle du bilan et des perspectives.

Ces journées parlementaires ont connu la participation de groupes parlementaires frères comme celui de Paix justice et réconciliation nationale (PJRN) Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). La députée Marie Rose Sawadogo, membre du PJRN a salué et encouragé la tenue de ces journées parlementaires. Pour lui, les journées parlementaires sont une occasion privilégiée pour les députés de réfléchir et d’échanger sur des sujets d’intérêt national. La députée Marie Rose Sawadogo du groupe parlementaire PJRN a estimé que c’est le statut de législateur qui impose une telle démarche. « Il est urgent que nous posions un regard rétrospectif sur le travail que nous avons mené au cours de notre mandat tant au niveau du vote des lois que de celui de consentement de l’impôt et du contrôle de l’action gouvernementale », a affirmé Marie Rose Sawadogo avant de conclure qu’il est de bon aloi que les parlementaires fassent le bilan du travail abattu au profit de l’enracinement de la démocratie et du bien-être des populations.

 

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

 

 

Articles similaires

SÉNÉGAL : une cellule liée à Al-Qaïda démantelée

ActuBurkina

LE BUREAU DE LA REPRESENTATION DE L’OMS recherche un Assistant voyages& Protocole

ActuBurkina

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR