ActuBurkina
A la une Sport

CAN 2023 :   le sélectionneur de la Tanzanie suspendu pour 8 matches et écope d’une amende de 10 000 dollars

Adel Amrouche, le sélectionneur de la Tanzanie a écopé de 8 matches de suspension et d’une amende de 10 000 dollars par la confédération africaine de football après ses propos jugés diffamatoires à l’encontre du Maroc. La Tanzanie l’a carrément limogé, en pleine compétition.

 La confédération africaine de football (CAF) a suspendu l’entraîneur algérien de la Tanzanie, Adel Amrouche, pour 8 matchs après ses propos sur le Maroc. Il a également été condamné à une amende de 10 000 dollars.

Amrouche avait soutenu après son match perdu face au Maroc (3-0) que « La Fédération marocaine est une puissance prouvée dans le monde du ballon rond africain. D’ailleurs, lors du dernier match face au Maroc, ils nous ont imposé de jouer le soir alors qu’on voulait jouer en début d’après-midi. Actuellement, c’est le Maroc qui gère le football africain. Ils choisissent aussi leurs arbitres et nous, nous demeurons de simples spectateurs ».

Si le coach marocain Walid Regragui s’était refusé de commenter ces propos pour rester 100 % concentré sur la compétition, cette déclaration n’avait pas manqué de faire réagir le patron de la Fédération tanzanienne de football, Wallace Karia, qui avait rapidement désavoué son sélectionneur : « Nous ne soutenons pas la déclaration de notre entraîneur-chef Adel Amrouche. Nous respectons le Maroc pour son travail acharné dans le développement du football et saurons quoi faire face à la déclaration imprudente et provocatrice de l’entraîneur. »

La fédération tanzanienne a annoncé qu’Adel Amrouche était démis de ses fonctions avant même la fin de la compétition. Il est remplacé par Hemed Morocco. La Tanzanie doit affronter la Zambie, dimanche 21 janvier, à 18 h dans son deuxième match du groupe F dominé par le Maroc.

Ouest-France

Articles similaires

MALI : la CEDEAO exige la démission de députés mal élus et des législatives partielles

ActuBurkina

BLOCAGE DE LA FRONTIERE SENEGALO-GAMBIENNE : Quelle mouche a encore piqué Jammeh ?  

ActuBurkina

Destruction des mausolées à Tombouctou : Le djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi sera libéré par la CPI ce 18 septembre 2022

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR