ActuBurkina
A la une Société

Burkina : une attaque d’une grande ampleur déjouée puis réprimée au Sahel

Ouagadougou, 18 nov. 2023 (AIB) – Les pick-up armés, les motos et les caisses de munitions étaient déjà prédisposés par des terroristes à Koutoukou, qui devaient par la suite rejoindre leurs compères à Kéréboulé pour lancer un assaut des plus meurtriers contre les Forces combattantes. Cependant, les moyens aériens de l’armée les observaient depuis plusieurs heures. Les criminels ont été décimés ce samedi, juste avant leur passage à l’acte, a appris l’AIB auprès de sources concordantes.

Depuis hier, le 17 novembre 2023, des groupes armés terroristes planifiaient une sanglante attaque contre les Forces combattantes et les populations au niveau de la région du Sahel.

Alertés, les légendaires et très discrets vecteurs aériens ont commencé à suivre leurs mouvements de déploiements de pick-up armés, de motos et autres logistiques.

Puis, dans la matinée du 18 novembre 2023, alors que les engins allaient au ravitaillement dans le Nord de Koutoukou, près de la frontière malienne, ils ont été soigneusement frappés.

Des terroristes rescapés se ruent sous des abris pour essayer de sauver des caisses de munitions. Ils sont tués à leur tour.

Les frappes vont se poursuivre et viser des fûts de carburant cachés dans les buissons. La base terroriste s’embrase et se consume dans des séries d’explosions.

Au même moment, d’autres appareils surveillaient une quarantaine de terroristes sur des motos. Les criminels attendaient de faire jonction avec le premier groupe au niveau de Kéréboulé, à une trentaine de kilomètres de Nassoumbou.

Ils s’engouffrent sous un hangar pour échapper aux radars. Mais trop tard, ils sont visés par un missile et exterminés.

D’autres rescapés tentent de sauver leurs engins, mais les explosions de munitions les empêchent. Ils sont consumés sur place avec leurs logistiques.

Dans le même tempo, au cours de la nuit, un autre groupe terroriste à bord d’un pick-up surmonté d’une mitrailleuse et de plusieurs motos quitte la zone des trois frontières et pénètre sur le territoire burkinabè.

Ils stationnent sur un site d’orpaillage abandonné près de Tin Samane. Au petit matin, les vecteurs aériens détruisent d’abord leur arsenal avant de traquer les rescapés. Ils sont tous éliminés.

Selon nos informations, tous ces groupes terroristes en mouvement dans le Sahel ces dernières heures ont été neutralisés, pendant que les opérations se poursuivent.

Agence d’information du Burkina

Articles similaires

POSTES DE PEAGES: la grève du 23 au 25 mai suspendue

ActuBurkina

GABON : Jean Ping de retour au bercail après plusieurs tournées

ActuBurkina

SECTEUR 6 DE ZORGHO: trois écoliers morts par noyade

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR