ActuBurkina
A la une Politique

BURKINA-COREE DU SUD : l’archevêque de Séoul plaide pour un renforcement de la coopération

L’archevêque de Séoul (Corée du Sud), le Cardinal Andrew Yeom Sou Djong, accompagné d’une délégation, a été reçu en audience le 5 février 2018, par le président du Faso, Roch Kaboré. A l’issue de l’audience, le cardinal de Séoul qui était accompagné de l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, le Cardinal Philippe Ouédraogo, a dit être venu pour renforcer la coopération, l’amitié entre l’église catholique de la Corée du sud et celle du Burkina, voire  un élargissement de la coopération entre les deux pays.

« Je suis venu au Burkina Faso pour faire grandir l’amitié et la fraternité entre l’église catholique de Séoul et celle de Ouagadougou… Concrètement, j’émets le vœu d’un traité entre les deux diocèses, dans les domaines de l’éducation et de la santé. C’est pourquoi je suis venu avec une délégation d’une dizaine de personnes, dont le responsable du centre médical de Séoul et le directeur de la faculté de médecine de Séoul, une université de référence au niveau national… », a déclaré l’archevêque de Séoul (Corée du sud), le Cardinal Andrew Yeom Sou Djong, à sa sortie d’audience avec le président du Faso.  Mais au-delà de cette communion entre les deux communautés catholiques, le cardinal Andrew Yeom a émis le vœu  de voir la coopération entre les deux Etats se renforcer. « Au-delà de cette rencontre ecclésiale, je souhaite un élargissement de la coopération entre les deux pays, le Burkina Faso et la Corée du sud.  Nous souhaitons que la relation diplomatique entre les deux pays soit renforcée », a-t-il ajouté. Aussi a-t-il demandé au président burkinabè de jouer sa partition pour une réconciliation entre les deux Corées, celle du sud et celle du nord, divisées il y a maintenant 67 ans. « Comme vous le savez, la Corée est divisée et cela fait 67 ans. Je suis l’archevêque de la Corée du Sud mais en même temps administrateur apostolique de PyongYang (Corée du nord). Mon souci principal est de voir comment l’église peut aider à la réconciliation, à l’unité des deux Etats. J’ai demandé au président burkinabè de nous soutenir, de nous aider à aller vers la paix. Le Burkina est un pays paisible, où règne l’unité nationale et de  par votre expérience, vous pouvez nous aider », a confié l’archevêque de Séoul. A l’en croire,   les signaux sont bons en ce sens que le 9 février prochain, débuteront les jeux olympiques à Pyeongchang en Corée du sud  et pour l’occasion, les deux pays ont décidé de défiler sous le même drapeau. Signe d’un réchauffement des relations entre les deux Corées.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

PRESIDENTIELLE LIBERIENNE : le 2nd tour prévu pour le 26 décembre

ActuBurkina

ETATS-UNIS : plus de 100 victimes d’armes à feu à Chicago en un seul week-end

ActuBurkina

DÉCISIONS DE LA CAPDH DE RÉINTÉGRER LAURENT GBAGBO SUR LA LISTE ÉLECTORALE : « Nous ne les appliquerons pas » (Alassane Ouattara)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR