ActuBurkina
A la une Politique

BURKINA : « 2020 connaitra la réalisation de nombreuses infrastructures  socioéconomiques », selon Alexandre Tapsoba du GP/MPP

Le groupe parlementaire Mouvement du Peuple pour le Progrès (GP/MPP) a organisé une conférence de presse ce 23 décembre 2019, à Ouagadougou, au cours de laquelle il a fait un bilan succinct de ses  activités.

Le passage du  franc FCFA à l’ECO annoncé le 21 décembre par le président ivoirien, Alassane Ouattara et on homologue français, Emmanuel Macron, s’est invité aux échanges entre la presse et le groupe parlementaire MPP.  Interpelés sur le sujet, les conférenciers ont salué cette décision des pays de l’UEMOA. « Les chefs d’Etat sont en concertation et je pense que nous allons nous aligner sur la décision qui sera prise par l’ensemble des chefs d’Etat. Il y va aussi de l’intérêt de nos pays africains et je pense que cela  nous donne une certaine image et une certaine fierté », a déclaré le président du groupe parlementaire MPP, Alexandre Siguian Ousman Tapsoba.

Revenant sur la 2e session ordinaire de l’année 2019 dont la  clôture est intervenue le 20 décembre dernier, Alexandre Tapsoba s’est réjoui du fait que les députés ont joué leur rôle, à savoir voter la loi, consentir l’impôt et contrôler l’action gouvernementale.  Il a fait remarquer que 2020 connaitra la réalisation de nombreuses infrastructures  socioéconomiques au profit des populations des villes et des campagnes. Il a indiqué que sur le plan de la santé, la construction et l’équipement de 4 CHR-U, la construction d’un centre de cancérologie et d’un centre de neurochirurgie seront réalisées. 15 nouveaux CEG et 70 écoles sont également attendues dans le secteur de la santé. « Au niveau de l’assainissement, au moins 25 km de réseau d’assainissement et 55 300 latrines familiales seront réalisés. La réalisation de 45 réseaux d’adduction d’eau potable simplifié (AEPS), la construction de 12 barrages sont prévus », a-t-il mentionné tout en indiquant qu’il est prévu la construction de centrales solaires combinée à la réalisation de centrales thermiques  et hydroélectriques, laquelle permettra d’atteindre une production d’électricité de l’ordre de 1000 MW en 2020. La réalisation d’infrastructures routières et le financement de projets au profit des jeunes, dans le domaine de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes ont également été  annoncés. Aussi, M. Tapsoba a souligné que 325 milliards de FCFA de ressources publiques seront allouées aux forces de défense et de sécurité pour leur dotation en équipements matériels, financiers, etc. Au regard de tout ce qui précède, il a abouti à la conclusion selon laquelle une part belle a été faite aux secteurs sociaux. « Le taux de croissance se maintient autour de 6% et le déficit budgétaire est contenu dans la fourchette des 3% en 2020. Nos indicateurs de performance sont donc au beau fixe, ce qui est un bon signal pour le développement de notre économie et pour le bien-être de nos populations », foi de M. Tapsoba.

Christophe OUBDA

(Stagiaire)

Articles similaires

𝐅𝐨𝐧𝐝𝐬 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐭𝐢𝐞𝐧 𝐚̀ 𝐥’𝐞𝐟𝐟𝐨𝐫𝐭 𝐝𝐞 𝐩𝐚𝐢𝐱 : 𝐥𝐞𝐬 𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚𝐛𝐞̀ 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐝𝐢𝐚𝐬𝐩𝐨𝐫𝐚 𝐟𝐨𝐧𝐭 𝐩𝐚𝐫𝐥𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐜œ𝐮𝐫

ActuBurkina

AVIS DE RECRUTEMENT PLAN INTERNATIONAL

ActuBurkina

CHAMBRE DE COMMERCE DU BURKINA : le plan stratégique affiche un taux d’exécution de 91,56%

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR