ActuBurkina
A la une Société

BORNAGE DE L’EX-AERODROME DE OUAHIGOUYA : des conseillers municipaux interpellent l’ASCE/LC

Un groupe de conseillers municipaux de la commune de Ouahigouya a écrit au président de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption. La raison ? Lisez plutôt !

«L’ancien aérodrome de Ouahigouya, actuellement un domaine public de l’Etat, subit un bornage clandestin pour une destination inconnue et peu transparente. Nous devons sauver le foncier à Ouahigouya. Nous, groupe de conseillers municipaux patriotes de Ouahigouya, vous alertons. La tension monte, les populations ne comprennent pas, nous non plus, cher frère défenseur de la justice et soucieux de l’avenir de la génération future, concernant le Projet de bornage de l’ancien aérodrome de Ouahigouya qui fait polémique actuellement.  Nous venons à vous pour dire ce qui suit. Une délibération a été prise pour l’octroi de 27 ha pour les « logements sociaux« . Ces 27 ha votés, nous ne savons même pas la destination finale réelle et n’en parlons pas des autres à venir. Une autre délibération a été introduite et qui octroie 20 ha pour les logements sociaux encore, 60 ha  et 90 ha pour des constructions immobilières dont on ignore les tenants et les aboutissants. Cette délibération introduite en fin de session passée, a été rejetée par l’ensemble des conseillers. Nous saluons leur vigilance et leur sens du patriotisme. Nous avons eu vent de tentatives de corruption pour que la délibération passe au prochain conseil. Seulement, il ne faut pas oublier que le ministère de l’Habitat à tout suspendu depuis mai 2019. Pouvons-nous passer outre ? Certainement, non ! Pire, nous ne connaissons pas la société immobilière en question. On parle de PPP dont on ignore ce que cela signifie. Le PPP est un principe qui doit être discuté. Nous avons eu vent de votre contribution citoyenne, nous sommes à votre disposition pour préserver le foncier pour les générations futures. La commission d’attribution de ces parcelles, si elle existe, est méconnue de nous-mêmes. Nous sommes à votre disposition pour préserver le foncier. Pire, des individus vendent déjà ces parcelles non-attribuées officiellement. Faites un tour chez le huissier de justice à Ouahigouya pour constater. Votre prompte réaction évitera la spéculation foncière à outrance avec ses conséquences. »

 

Articles similaires

L’épidémie d’Ebola est officiellement terminée au Mali

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES

ActuBurkina

RDC: Vital Kamerhe autorisé à se faire soigner à l’étranger

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR