ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Bassolma Bazié à Genève : « Notre pays reste toujours ouvert et bien fréquentable »

Le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, s’est adressé, ce mercredi 7 juin 2023, aux organisations des travailleurs, du patronat et aux délégations présentes à Genève, en Suisse, à l’occasion de la 111e session de la Conférence Internationale du Travail (CIT).

En sa qualité de chef de la délégation burkinabè, Bassolma Bazié a lancé un appel pressant à la communauté internationale à faire avancer la justice sociale par le travail décent et a défendu la position du Burkina Faso dans une situation difficile de crise sécuritaire et humanitaire.

« Les peuples du Sahel dont celui du Burkina Faso vous disent qu’ils sont résolument engagés dans la lutte pour la Justice sociale qui est la conséquence de la paix sociale », a lancé le ministre d’Etat, Bassolma Bazié, à la tribune de la Conférence Internationale du Travail (CIT), au sein du Palais des Nations.

Insistant sur les injustices, les inégalités et l’insécurité dans le monde du travail, le ministre burkinabè en charge de la Fonction publique a interpellé les acteurs de la CIT sur leur mission de justice sociale, de valeurs fondamentales, de dignité humaine, de liberté, d’égalité mais aussi de coopération et la solidarité entre Pays du Nord et du Sud, pour venir à bout des multiples crises, notamment le terrorisme.

C’est pourquoi, il soutient que le Gouvernement burkinabè s’est engagé à orienter de façon souveraine sa diplomatie vers des partenaires qui épousent cette vision.

« Cependant, du haut de cette tribune, je voudrais rassurer l’opinion internationale et les amis du Burkina Faso, que notre pays reste toujours ouvert et bien fréquentable nonobstant cette campagne mensongère savamment orchestrée par les ennemis de la Paix », a-t-il fait savoir.

Pour le ministre Bazié, il est impératif pour les Etats de promouvoir des politiques publiques, des actions centrées sur l’humain et favoriser une gouvernance vertueuse en tant que des garanties crédibles pour construire des Nations solidaires les unes envers les autres. Également, il faut garantir l’accès au plein emploi, et à l’apprentissage de qualité.

Tout en traduisant le salut fraternel et la reconnaissance du Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, à l’endroit des peuples et dirigeants qui sont solidaires du Burkina Faso en ces moments difficiles, le ministre d’Etat, Bassolma Bazié, s’est incliné sur la mémoire des frères et sœurs qui ne sont plus de ce monde, et dont la perte de beaucoup d’entre eux est la conséquence de l’injustice sociale.

Source : DCRP/MFPTPS

Articles similaires

Noël 2023: le message de l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, Monseigneur Prosper Kontiebo

ActuBurkina

Athlétisme: Hugues Fabrice Zango en or au meeting de l’Eure

ActuBurkina

Développement : la BOAD exprime son intérêt à financer le PNDES II

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR