ActuBurkina
A la une Société

ATTAQUES TERRORISTES AU BURKINA: une journée d’hommage aux victimes prévue ce 25 janvier

Entouré de cinq autres ministres dont Smaïla Ouédraogo de la Santé, René Bagoro de la Justice, Laure Zongo/Hien de l’Action sociale, Souleymane Soulama des Transports ainsi que le Président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou, Damien Gampiné, le ministre d’Etat, de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, a échangé avec les parents des victimes des attaques terroristes du 15 janvier ce 21 janvier, à Ouagadougou.

Assurer une sépulture digne aux personnes décédées de toutes les nationalités lors des attaques terroristes du 15 janvier. Telle est la volonté du gouvernement en rencontrant les parents des personnes décédées le 21 janvier. De l’avis du ministre d’Etat en charge de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, le gouvernement est disposé à résoudre tous les problèmes que les parents des victimes viendraient à rencontrer lors de l’organisation des obsèques des disparus. Les travaux des médecins, des techniciens et du Parquet étant terminés au niveau des morgues du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo et à l’hôpital national Blaise Compaoré, les proches désirant procéder à l’enlèvement du corps de leur défunt ont été invités à le faire. Par ailleurs, l’équipe gouvernementale est revenue sur le Conseil des ministres du 20 janvier au cours duquel décision a été prise pour l’organisation d’une journée d’hommage aux victimes de toutes les nationalités, le 25 janvier prochain à partir de 10 h à la place de la Révolution à Ouagadougou, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. A ce sujet, l’ex-maire de la capitale a invité la population à sortir nombreuse « pour que tout le monde entier sache que les Burkinabè ont été éprouvés mais ne sont pas couchés. Dans cette épreuve, ils restent debout et en synergie avec les autres, nous savons que nous allons vaincre les forces du mal ». Et d’ajouter : « la machine de guerre contre les terroristes s’est mise en branle ».

Colette DRABO

Articles similaires

Coopération bilatérale : Le nouvel ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal présente ses Lettres de créance au Président Macky SALL

ActuBurkina

COVID-19 AU BURKINA : 110 nouveaux cas à la date du 7 décembre

ActuBurkina

FETE DU TRAVAIL : l’UPC pour « un dialogue sincère avec les organisations de travailleurs »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR