ActuBurkina
A la une Société

Attaques terroristes au Burkina : l’ADP propose l’annulation des élections municipales de mai 2022.

Suite au drame odieux d’Inata survenu le 14 novembre dernier, plusieurs partis politiques et OSC ont interpelé le gouvernement sur sa responsabilité de protéger les populations. Ce 20 novembre 2021, face à la presse à Ouagadougou, c’était le tour de l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) de livrer sa lecture de la situation qui n’est du tout pas reluisant du fait des attaques terroristes. L’alliance propose l’annulation des élections municipales de mai 2022.

Annuler les élections municipales de mai 2022 pour injecter les ressources financières dans la prise en charge des déplacés internes ainsi que les soldats blessés. Telle est la conviction de Abraham Badolo, président de l’Alliance pour la défense de la patrie. Il l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse ce samedi 20 novembre 2021.

Face aux hommes de médias, l’ADP, en évoquant la question des dysfonctionnements liés à l’alimentation, à la prise en charge des soldats blessés et à la dotation des équipements adéquats à l’armée, a proposé au gouvernement de sursoir aux les élections municipales prochaines et d’injecter ces fonds dans l’effort de guerre contre le terrorisme. Et comme pour assurer un service après-vente, l’ADP suggère la mise des communes sous délégation spéciale avec aux premiers postes les autorités administratives déconcentrées jusqu’à ce que l’armée ait la maîtrise parfaite de la situation sécuritaire.

Outre ces propositions de solutions, l’Alliance a invité le Président du Faso à adresser à la nation, un discours de vérité à travers lequel l’état sécuritaire exact du pays sera présenté aux populations ainsi que les réponses concrètes à court, moyen et long terme pour la reconquête progressive du territoire national. Pour elle, il revient au Président du Faso de prendre des mesures fortes et de permettre à ce que les hauts gradés de l’armées aillent sur les différents fronts.

L’ADP, à travers son président, dit ne pas être contre les marches et les appels à la démission du Président Kaboré mais en tant qu’une alliance éprise de justice et de démocratie, elle suivra ce que le peuple décidera.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

Articles similaires

JEAN HUBERT BAZIE à propos de la révolution burkinabè : « l’édifice laborieusement construit en 4 ans a été détruit en l’espace de quelques années »

ActuBurkina

AVANT-PROJET DE CODE ELECTORAL : le TOCSIN au président du Faso

ActuBurkina

MORT DE JEAN-BAPTISTE NATAMA: l’UPC salue « son courage politique exceptionnel »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR