ActuBurkina
A la une Santé

Assemblée Nationale : La Fondation Susanne Thomson Buffet sollicite l’accompagnement du Parlement

 Une délégation  de  la  Fondation Susanne Thomson Buffet accompagnée par le ministre de la Santé, Pr  Nicolas MEDA,   était,  ce 22 aout 2018, chez le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé. L’Objectif  était de solliciter  le soutien du Parlement  dans le cadre de la mise en œuvre de  l’application de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) et de faire reconnaitre tous  les droits  des femmes étant donné qu’au Burkina, le code pénal et d’autres  lois comportent des restrictions majeures qui privent les femmes de certains de leurs droits.     

 Comment transformer les lois pour permettre aux femmes et  à la jeune fille en particulier d’avoir accès à tous les droits ?   Tel était tout le sens de la visite, ce 22 août, des membres de la Fondation Susanne Thomson Buffet  qui étaient accompagnés par   le ministre de la Santé chez le président de l’Assemblée nationale. A en croire les visiteurs, cette visite  s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la santé des populations. En d’autres termes,  il s’agissait de voir avec le Président Sakandé,  les possibilités d’accompagnement de son institution  au système de gratuité des soins pour les mères et les enfants de 0 à 5ans, en particulier, et à la Couverture sanitaire universelle, en général.

Pour ce qui est du système de gratuité des soins pour les mères et les enfants de  0 à 5 ans, le ministre de la Santé et ses partenaires, dont la Fondation Susanne Thomson Buffet,  comptent l’étendre à plusieurs niveaux, notamment à  toutes les femmes. C’est-à-dire avoir des lois   qui consacrent  aux femmes enceintes le droit  de pouvoir bénéficier d’une  interruption sécurisée de  leur grossesse au cas où la venue d’un enfant  va menacer ses conditions de vie. C’est du reste « une  chose qui est au cœur de l’action de la Fondation Susanne Thomson Buffet ». Et  sur ce dernier point, le ministre de la Santé a été on ne peut plus clair : « l’objectif n’est pas de légaliser de façon générale et  systématique l’avortement au Burkina Faso. Mais de faire  reconnaitre et de mettre en valeur les droit des femmes en matière de sexualité et de la santé  reproductive  ». En d’autres termes, leur  permettre d’avoir tous les droits possibles.

S’agissant de la Couverture Sanitaire Universelle, le but est «  de rendre  des soins de qualité accessibles  à tous les Burkinabè ». A noter que la fondation Susanne Thomson Buffet est une fondation américaine et est  présente au Burkina Faso depuis 2015. Son président est Allen Greenberg.

Roukiétou  SOMA

(Stagiaire)

Articles similaires

Levée temporaire de la suspension du stade du 4-Août: « les différents services techniques s’activent pour permettre le démarrage des travaux une fois les décaissements effectifs » (Dominique André Nana)

ActuBurkina

Visite du Premier ministre Espagnol au Maroc : vers une normalisation des relations diplomatiques

ActuBurkina

SITUATION NATIONALE: « … le gouvernement actuel…représente… tout sauf un gouvernement de combat » (FPR)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR