ActuBurkina
A la une Société

AN 1 DU MPP AU POUVOIR : le RODH2D invite Roch à se prononcer  sur certains sujets

Le Réseau des organisations des droits humains et développement durable (RODH2D) a animé une conférence de presse ce 11 janvier 2017, à Ouagadougou,  au cours de laquelle il a invité les autorités à revenir sur certains sujets qui ont été occultés lors de l’entretien de Roch Kaboré avec la presse le 29 décembre dernier.

 

Certains sujets n’ont pas été abordés lors de l’entretien du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, avec la presse le 29 décembre dernier, jour du premier anniversaire de son accession au pouvoir. C’est en tout cas l’avis du Réseau des organisations des droits humains et développement durable (RODH2D) qui a animé, ce 11 janvier,  une conférence de presse pour inviter les autorités à se prononcer  sur ces sujets qui ont été occultés lors des échanges. Selon le coordonnateur du RODH2D, Hamado Ouédraogo, il s’agit de la  question des personnes et entreprises victimes de pillages lors de l’insurrection populaire qui attendent un geste de la part des autorités, de même que la question des zones non loties et le bail locatif. « Depuis l’insurrection, il n’est plus question de voir comment soulager les pertes matérielles des victimes des pillages… qui attendent des réponses à leurs préoccupations », a-t-il expliqué. Et d’ajouter que « tant que des solutions ne seront pas trouvées pour ces victimes, l’économie burkinabè restera boiteuse et cela se répercutera sur les recettes pour le budget de l’Etat ». A son avis, il serait judicieux de poser des actes qui permettront aux victimes de reprendre leurs activités. Aussi, M. Ouédraogo exhorte les autorités à trouver des solutions à la question des parcelles et à plafonner les prix des loyers.

Par ailleurs, les conférenciers ont fustigé « certains propos et comportements de certaines autorités (en l’occurrence le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, sur sa sortie concernant l’affaire des tablettes)  qui laissent croire à un retour de l’ère Compaoré ». Hamado Ouédraogo et ses camarades  ont invité ces personnalités à revoir leurs comportements afin de ne pas décourager les populations qui ont placé leur confiance en elles. Qu’à cela ne tienne, selon eux, le bilan du pouvoir de Roch est satisfaisant.

CD

Articles similaires

CAMPAGNE COTONNIERE 2020-2021 : le message du  ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

ActuBurkina

MALI: le maire de Bamako écroué pour une affaire de malversations présumées

ActuBurkina

DOSSIER THOMAS SANKARA : tous les « documents seront déclassifiés pour la justice burkinabè », selon Macron

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR