ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

AFRIQUE DU SUD : Cyril  Ramaphosa prive sa ministre de la Défense de trois mois de salaire

L’affaire du voyage au Zimbabwe par avion militaire de personnalités sud-africaines a pris un tournant majeur le 27 septembre dernier avec la sanction prise par le chef de l’état contre son ministre de la Défense. En effet, le président Cyril Ramaphosa a décidé de suspendre les émoluments de sa ministre de la Défense durant 3 mois.

Nosiviwe Mapisa-Nqakula, la ministre sud-africaine de la Défense vient d’être sanctionnée par le président Cyril Ramaphosa. Le chef de l’Etat sud-africain réprimande ainsi son ministre de la défense en lui retirant trois mois de salaire.

Il lui est reproché d’avoir voyagé au début de ce mois à bord d’un avion militaire pour le Zimbabwe en compagnie de responsables du parti au pouvoir, l’ANC.

Ce voyage était pour elle une occasion de discuter de la crise qui secoue le parti au pouvoir au Zimbabwe, afin de l’aider à résoudre les problèmes politiques et économiques du pays.

Nosiviwe Mapisa-Nqakula est accusée de détournement des ressources de l’État en utilisant l’avion de l’armée de l’air dans le cadre des activités des partis politiques.

Auparavant, Nosiviwe a fait plusieurs déplacement à Harare mais cette dernière fois, l’opposition l’accuse d’avoir voyagé avec la délégation de l’ANC (le parti au pouvoir) qui est sa formation politique.

Selon des responsables, les trois mois de salaire qui ont été retenus doivent être versés au fonds de lutte contre le coronavirus.

Le parti Alliance démocratique affirme que le président Cyril Ramaphosa n’est pas allé assez loin et décrit la punition comme une simple tape sur les doigts.

La question de la sanction du ministre sera l’objet de discussions dans les jours à venir au Parlement où déjà plusieurs voix se sont élevées pour demander son renvoi.

L’ANC est régulièrement citée par les opposants dans plusieurs affaires de malversations et de corruptions.

Le président Ramaphosa s’est engagé à redorer le blason de l’ANC après une décennie de scandales financiers sous la direction de son prédécesseur Jacob Zuma.

BBC Afrique

Articles similaires

Paul Henri Damiba: « il est temps de nous redonner la main pour penser ensemble notre avenir »

ActuBurkina

BURKINA : reprise normale de la circulation ferroviaire

ActuBurkina

CATHOLIC RELIEF SERVICES RECHERCHE DES CANDIDATURES POUR LES POSTES SUIVANTS

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR