ActuBurkina
A la une Société

Administration des concours directs et professionnels, session 2022 : le Ministre Bassolma Bazié galvanise les équipes de veille

Jeudi 15 septembre 2022, il est 22h 10 mn, une brise légère souffle après une pluie bienfaisante sur le vaste terrain vert de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

Vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon grisâtre, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, foule le sol de l’ENAM. Après avoir salué ses proches collaborateurs présents pour l’accompagner, il se dirige dans la salle où se déroule la sélection des items des concours professionnels en ligne session 2022.

Là, ce sont les salutations, félicitations et encouragements. Le ministre Bazié, table après table, encourage personnellement chaque membre de l’équipe d’experts mobilisé depuis 18h pour procéder à la sélection des items des concours professionnels en ligne session 2022.

Il a pu constater l’énorme boulot qu’abat l’équipe avant de se diriger dans la salle de surveillance vidéo.

 Émerveillé par le sens élevé du devoir et l’engagement de chaque acteur présent sur les lieux, il leur dit ceci: « je salue le sacrifice consenti par chacun de vous. Accepter qu’on vous enferme dans la salle sans téléphone depuis 18h et on vous libère le lendemain après l’administration du dernier concours qui peut aller jusqu’à 10h, accepter que la sécurité vous fouille ainsi comme si vous êtes en prison, je ne peux que vous traduire toute ma reconnaissance. Quand des personnes acceptent un tel niveau de sacrifice, nous nous devons de venir les encourager et leur traduire toute notre reconnaissance pour le travail abattu au nom de la nation ».

Pour Bertand Kpoda, chargé de la gestion des items des concours de la Fonction publique, cette visite nocturne du ministre chargé de la Fonction publique réconforte l’ensemble des experts qui veillent sur les sites pour choisir les sujets et les disponibiliser à temps pour les candidats.

 Après un bref entretien avec la presse, le cap est mis vers 23h15mn, à l’imprimerie où se déroulent les préparatifs (tirage, scannage) des concours directs et professionnels délocalisés. Pas à pas, avec le sourire aux lèvres, personne par personne, les uns après les autres, le ministre tend la main et adresse des encouragements à chaque acteur mobilisé pour la cause.

Bassolma Bazié a pu constater le niveau de sécurité qui a été mis en place. Et tout comme à l’ENAM, aucun matériel ne rentre ni ne sort; les téléphones portables et autres objets sont confiés dehors à la sécurité; avant d’entrer tout comme avant de sortir de l’imprimerie, la sécurité fouille minutieusement un à un la délégation, chacun enlève ses chaussures et la sécurité vérifie l’intérieur, aucune caméra ou appareil photo n’y est autorisé même pas à l’équipe chargée de la communication du ministère. Impossible donc d’immortaliser l’instant solennel où se mélangent émotions et satisfaction. La gorge nouée, Bassolma Bazié debout en  « Général » entouré de « ses vaillants soldats », galvanise « sa troupe  » :  » Je tiens à m’excuser pour la modestie des moyens mis à votre disposition. Malgré cela, vous êtes présents ici. C’est donc à plus d’un titre que votre engagement nous réconforte et nous tenons à vous traduire toute notre reconnaissance. Sachez que ce que vous faites, vous le faites pour la nation. Je ne peux que vous encourager « .  Vives émotions dans la salle, à l’écoute de ces mots, des acclamations fusent de partout.

 L’imprimerie est visitée de fond en comble. De la salle de tirage, à la salle de scannage en passant par la salle de remplissage des cantines destinées aux différents sites de composition, tout est passé au peigne fin. Trois équipes sont mises en place pour assurer le travail à ce niveau. La première monte de 6h à 14h, la seconde de 14h à 22h et la troisième équipe qui était présente, monte de 22h à 6h.

Les membres de la délégation ministérielle se disent au revoir à 00h10 mn,  satisfaits de voir des équipes au four et au moulin, nuit et jour, afin que cette session 2022 des concours professionnels et directs se déroule sans difficulté majeure.

DCRP/MFPTPS

Articles similaires

Sport football: Kamou Malo ne sera pas l’entraineur des Comores

ActuBurkina

Burkina: de retour de Côte d’Ivoire, la pression monte sur Zida

ActuBurkina

Cinquantenaire de L’Observateur Paalga : Réfléchir sur la résilience des médias traditionnels face à la révolution du numérique

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR