ActuBurkina
A la une Société

8 MARS 2021 : le pagne tissé retenu, officiellement présenté

Ce 8 décembre 2020, Hélène Marie Laurence Ilboudo/ Marshal, la Ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire a animé une conférence de presse en prélude à  la célébration de la Journée internationale de la femme. Une journée qui se déroulera  le 8 mars 2021, sous le thème: « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ».

A exactement trois mois jour pour jour de la célébration du 8 mars 2021, le ministre de la femme était face à la presse ce 8 décembre 2020,  à Ouagadougou,  pour évoquer les  grandes lignes qui seront au menu de l’évènement. Pour Marie Laurence Ilboudo,  la fête du 8-Mars loin d’être une  journée de jouissance ou de ‘’djandjoba’’, est avant tout une journée de réflexion. C’est pourquoi,  selon elle, plusieurs innovations seront au menu du  8 mars 2021. Ces innovations ont été entre autres  l’organisation d’une compétition nationale plus inclusive dont le choix du pagne tissé piloté par le ministère de la femme, la sélection par appel à candidature d’un prestataire unique expérimenté pour la fabrication et la vente des pagnes imprimés. A ce sujet,  le 19 septembre 2020, le ministère a lancé un appel à candidature ouvert pour la conception, la fabrication et la vente de pagnes imprimés pour la commémoration du 08 mars. Le prestataire retenu devait soumettre des motifs pour la commémoration de deux éditions de la Journée internationale de la femme, à savoir 2020 et 2021. Pour ce qui est du pagne tissé, a-t-elle dit, un communiqué d’ouverture de la compétition en date du 07 aout 2020 a été publié dans la presse. Les motifs présélectionnés par région ont été transmis au Secrétariat général du Ministère pour la sélection du motif unique du  pagne Faso dan fani 2021. A l’issue de ces communiqués, la société GANTITEX, ex-SAVATEX a été retenue pour  les pagnes imprimés.  Concernant le pagne tissé, le choix du ministère de la femme s’est porté sur le motif proposé par Miahaba Pauline Ouoba née Ouoba, Directrice et formatrice au  centre REHOBOTH DAN FAN+, du Centre sud. Selon le ministre, pour nécessité de protection, les motifs des différents pagnes seront dévoilés en temps opportun. Quant au choix du  thème choisi, elle a expliqué cela en raison du constat des besoins des femmes en général. Ce constat est que la difficulté principale des femmes est l’accès aux ressources financières. C’est pourquoi, dit-elle, une formation à l’usage de la monnaie numérique (banque, mobile money) est prévue pour des femmes qui à leur tour en formeront d’autres. Pour elle, la particularité du 8 mars 2021 est de travailler à former les femmes sur comment évoluer dans un contexte de défis sécuritaires et comment évoluer avec peu de ressources pour améliorer leur quotidien. Elle a également souligné que toutes ces activités seront menées dans le respect des gestes barrières en raison du COVID-19  qui continue de sévir.

Fatimata COMPAORE

(Stagiaire)

Articles similaires

VOLS D’ENGINS A OUAGADOUGOU : deux groupes de gangs dans les filets de  la Police nationale

ActuBurkina

CENSURE DE TAHIROU BARRY A LA RTB : l’AJB et le SYNATIC exigent « que les fautifs répondent de leurs actes »

ActuBurkina

Ils utilisaient des profils WhatsApp, Viber, Instagram, TikTok et Signal pour appâter leurs victimes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR