ActuBurkina
A la une Société

AUDIENCE  AVEC LE PRESIDENT DU FASO : Les familles des martyrs demandent Justice

La Coordination  des associations des familles des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et  du putsch du 16 septembre 2015 a été reçue par le président du Faso, le 13 juin 2016 au palais de Kosyam à Ouagadougou. L’objectif était d’exposer devant Roch Marc Christian Kaboré, les préoccupations de leurs différentes familles.

« Le Burkina est en train d’oublier ses martyrs », c’est ce que pense la Coordination des associations des familles des victimes  de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 16 septembre 2015. Ils sont  allés le signifier au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. C’était le 13 juin 2016, lors d’une audience accordée par le chef de l’Etat. Cette rencontre a été l’occasion pour la coordination d’échanger avec le  président  sur leurs différentes préoccupations. Ce sont, entre autres, la justice pour les martyrs, le respect  des textes et décrets des  mesures sociales  prises   par le gouvernement de la Transition en faveur des «  ayants droit » des martyrs, l’implication de la coordination sur toute action du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille (MFSNF) concernant les familles des victimes. A  leur sortie d’audience,  les membres de la coordination se sont dit satisfaits de la rencontre au regard de l’importance que leur a accordée le président. Ce dernier, à en croire le porte-parole de la Coordination , Nébon Babou Bamouni, a apporté des réponses satisfaisantes à leurs doléances et leur a promis de suivre « de bout en bout » leurs dossiers afin que les différentes familles puissent entrer en possession de leurs droits. En outre,  Nébon Babou Bamouni  a annoncé la création d’un cadre  de consultation directement rattaché à la Présidence du Faso pour une meilleur prise en compte des préoccupations de l’union des familles des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et  du putsch du 16 septembre 2016  dans les prises de décision les concernant.

Djénéba OUATTARA

(Stagiaire)

Articles similaires

Compte rendu du Conseil des ministres du 4 juillet 2018

ActuBurkina

Le Burkina Faso dénonce une convention fiscale qui la liait avec la France

ActuBurkina

SIAO 2023 : le 1er vice-président de la Délégation spéciale régionale du Centre visite les stands du PADEL

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR