ActuBurkina
A la une Société

20e ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE NORBERT ZONGO : « la lumière de la lampe qui est allumée… rayonnera un jour » (Yacouba Isaac ZIDA)

Ceci est la réaction du général Yacouba Isaac Zida, Premier ministre de la Transition, à l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire de l’assasinat de Norbert ZONGO.

« Le peuple Burkinabè commémore en ce 13 décembre 2018, le 20e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO et de ses trois compagnons sous le signe de la poursuite de la lutte pour la manifestation de la vérité et la justice. Une fois de plus, tous les défenseurs de la démocratie, de la liberté de presse et d’opinion réclament vérité et justice pour les quatre suppliciés de Sapouy.
Directeur de Publication et Fondateur du premier journal d’investigation au Burkina Faso, Norbert Zongo a refusé de bâillonner sa plume jusqu’au sacrifice suprême.
Pour donner une suite conséquente à ces fortes attentes, également exprimées par les insurgés d’octobre 2014, le gouvernement de la transition, dès son installation, avait pris des actes forts sur différents dossiers dont, notamment, celui de Norbert ZONGO.
Mon gouvernement avait décidé de la réouverture du dossier, de la désignation d’un nouveau juge d’instruction, de la mise à la disposition du juge d’instruction, de moyens conséquents pour la conduite du dossier et, enfin, de l’exécution par le gouvernement de la Transition de l’arrêt sur les réparations, objet de la requête n°03/2011, rendu le 5 juin 2015 par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples dans la cause opposant les ayants droits de feu Norbert Zongo et 04 autres à l’Etat du Burkina.
En en jour anniversaire de l’acte ignoble du 13 décembre 1998, je voudrais réaffirmer avec force, toute ma solidarité avec tous les acteurs de la société civile ainsi que tout mon soutien et ma compassion aux familles des suppliciés.
Oui, quelle que soit l’intensité de l’obscurité, elle finira toujours par s’émincir devant le rayonnement de la lumière.
Et j’en suis persuadé, la lumière de la lampe qui est allumée au lieu emblématique de la liberté de la presse, même si elle n’est pas visible par tous les Burkinabè, rayonnera un jour sur la terre des Hommes Intègres et même au-delà.

Vive la liberté de la presse !

Justice pour tous nos héros nationaux !

 C’est ensemble que nous bâtirons un Burkina meilleur !

Que Dieu bénisse le Burkina Faso. »

SEM Yacouba Isaac Zida

Articles similaires

SYNACIT : c’est parti pour 5 jours de grève

ActuBurkina

Transition en Guinée: la réponse de Doumbouya à l’ultimatum de la CEDEAO

ActuBurkina

BENIN : EBOMAF assigne Lionel Zinsou en justice à Paris

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR