ActuBurkina
A la une Politique

1ER CONGRES EXTRAORDINAIRE DU MODEM :  sous le signe de la stratégie pour la conquête des municipalités

Le Mouvement Démocrate (MODEM) a ouvert les travaux de son tout 1er congrès extraordinaire ce 23 janvier 2021 dans la cuvette de la Maison du peuple de Ouagadougou. Un congrès extraordinaire qui s’est tenu sous le thème : « Ensemencement d’une véritable démocratie et stratégies endogènes pour la conquête des municipalités ». Il a connu la présence effective du maire de la ville de Ouagadougou, Louis Armand Pierre Béouindé, des représentants du Président de l’Assemblée nationale ainsi que des partis politiques et des délégués des 27 provinces dans lesquelles le parti est représenté.

« Ensemencement d’une véritable démocratie et stratégies endogènes pour la conquête des municipalités ». C’est sous ce thème que le Mouvement démocrate (MODEM) a tenu son tout premier congrès extraordinaire depuis le lancement officiel du Mouvement le 20 octobre 2020. Un congrès extraordinaire au cours duquel Nathanaël Ouédraogo, président du parti, a remercié le président du Faso pour son accompagnement depuis la création du mouvement jusqu’au congrès extraordinaire. Selon lui, le coup KO de l’élection présidentielle de novembre dernier confirme que Roch Marc Christian Kaboré est l’homme qu’il faut pour le Burkina.  En effet, au cours des travaux, les congressistes se pencheront sur les stratégies pour la conquête des élections municipales, l’amendement et l’adoption du manifeste, l’adoption des statuts et règlements intérieur et l’élection des organes dirigeants du parti avec la lecture des motions.

Concernant  le choix du thème, Nathanaël Ouédraogo  a indiqué qu’il a été clair : il s’agit d’aller à la conquête des mandats auprès des citoyens pour la gestion efficiente des municipalités. A l’en croire, un homme politique sans mandat du peuple est comme un arbre sans fruits. « Pour légitimement parler au nom du peuple, l’homme politique doit être mandaté », dixit Nathanaël.

Nathanael Ouedraogo, président du MODEM

C’est pourquoi, réaffirme-t-il, « les militants du MODEM que nous sommes, travaillons, œuvrons, parlons et agissons pour mériter la confiance du peuple ». Et le président du MODEM d’ajouter que c’est aussi le point de départ d’un contrat social entre le Mouvement et le peuple burkinabè pour le vivre-ensemble. Pour lui, toute forme de démocratie a besoin d’être toujours améliorée. Au regard des élections municipales qui s’annoncent, le MODEM dit avoir l’ambition d’engranger des résultats et diriger des mairies. C’est pourquoi, précise-t-il, ce congrès extraordinaire s’annonce comme un vivrier de l’implantation véritable du MODEM mais surtout permettra au parti de renouer avec le peuple burkinabè pour les combats à venir dans les prochaines années. Du contenu du manifeste, Nathanaël Ouédraogo a laissé entendre que le MODEM va décliner les 12 valeurs cardinales du Mouvement, ses 12 principes intrinsèques, sa vision et ses actions, son positionnement politique, son repère et son ancrage, les libertés, égalités et justice, leitmotivs du Mouvement, la dynamisation du secteur privé, le dialogue et la réconciliation pour un Etat stratège, régulateur, moderniste et protecteur.

Il dit avoir bon espoir que des travaux de ce tout premier congrès extraordinaire du parti « du soleil levant », sortiront des décisions claires à même de construire « notre jeune démocratie ». Il a enfin salué le comité d’organisation pour l’immense travail abattu et souhaité pleins succès aux travaux du 1er congrès extraordinaire.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

KOUTOUGOU DANS LE SOUM : le bourgmestre assassiné

ActuBurkina

FRANCOIS COMPAORE : voici les conditions qui militent en faveur de son extradition, selon Me Prosper Farama

ActuBurkina

La Vulvite: Qu’est-ce que c’est ?

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR