ActuBurkina
Société

17e anniversaire du drame de Sapouy : l’AJB rend hommage à Norbert Zongo et à ses compagnons

Ceci est une déclaration de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) à Norbert Zongo à l’occasion du 17e anniversaire de son assassinat.

« Peuple du pays réel !
13 décembre 1998-13 décembre 2015. Cela fait 17 ans que le peuple burkinabè s’est mobilisé, et continue de se mobiliser pour exiger vérité et justice pour toi Norbert Zongo et tes compagnons d’infortune.
Le pouvoir de Blaise COMPAORE par ses méthodes dilatoires, de fuite en avant pour ne pas faire la lumière sur ton dossier, a fini par être balayé par la colère populaire lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.
Dans un sursaut revanchard et rampant à contre-courant de l’histoire et de la volonté populaire, le Général Gilbert Diendéré et son Régiment de Sécurité présidentielle, par un putsch rétrograde ont tenté de restaurer le régime COMPAORE. Le peuple, dans un élan patriotique, a dit fermement Non à cette forfaiture.
Malheureusement, ces évènements successifs ont entrainé des pertes en vies humaines. A ce jour parents et amis des victimes de l’insurrection populaire et du putsch demandent justice.
Les autorités de la Transition dans leur démagogie ont promis de faire la lumière sur les crimes économiques et de sang.
A leur prise de fonction, de la bouche du Président Kafando, elles avaient affirmé qu’aucun dossier de crimes économique et de sang ne dormirait plus dans des tiroirs. A sa suite, le Premier ministre Zida, le 13 décembre 2014, à la Place de la Révolution, avait publiquement et librement pris l’engagement solennel d’œuvrer à ce que justice te soit rendue à toi Norbert ZONGO et tes compagnons. Il disait ceci : « le message est très clair : le peuple veut la justice. Alors je puis vous rassurer que la justice sera rendue au camarade Norbert ZONGO. Justice sera rendue à tous ceux qui sont tombés sous les balles assassines du Président Blaise COMPAORE. Nous allons y travailler ».
Pourtant, au moment où elles s’apprêtent à quitter le pouvoir, il y a certes eu un baptême de rue en ta mémoire, l’inculpation de trois suspects sérieux identifiés par la commission d’enquête indépendante, mais il n’y a eu ni vérité ni justice pour toi et tes compagnons.
Il n’y a pas eu justice pour Flavien NEBIE.
Il n’y a pas eu justice pour les martyrs de l’insurrection.
Il n’y a pas eu justice pour les victimes du putsch du 16 septembre.
Norbert ZONGO !
Tu aurais eu les mots, les phrases appropriées pour dénoncer ces promesses fallacieuses des autorités de la transition. Tu aurais fustigé le putsch rétrograde et anachronique de Gilbert DIENDERE. Tu aurais, de ta plume alerte, fustigé l’abandon par les autorités, des victimes de l’insurrection et du putsch après le flonflon qui a entouré les hommages et le monument à eux dédiés.
Norbert ZONGO ! Le peuple burkinabè aujourd’hui encore te réitère son engagement à poursuivre la lutte.
Tes confrères journalistes te renouvellent leur engagement à poursuivre ce combat pour que justice te soit rendue à toi, à tes compagnons d’infortunes, à Flavien NEBIE, aux victimes de l’insurrection populaire et du putsch, et à toutes les victimes de crimes de sang,
Parmi tes confrères, compagnons de lutte, d’autres t’ont rejoint récemment. Nous pensons particulièrement à Osiris Issouf Sawadogo, Bakary Ouattara, Bernard Zangré, Mathieu N’Do, Symphorien Somda et à Tiergou Pierre Dabiré.
Tu te rappelles de Tiergou Pierre Dabiré. Il a été de tous les combats pour que justice te soit rendue. De la commission d’Enquête Indépendante aux différents hommages qui te sont rendus, il a toujours été de cette foule aujourd’hui massée ici pour te rendre hommage.
Qu’ils reposent en paix à tes côtés !
Vérité et justice pour toi Norbert Zongo et tes compagnons !
Vérité et justice pour les victimes de l’insurrection et du putsch !
Vérité et justice pour toutes les victimes de crimes de sang !
Nan Lara !
An Sara ! »
Ouagadougou, le 13 décembre 2015

Pour l’AJB

Le Président

Guézouma SANOGO

Articles similaires

 MUTINERIES DE 2011: les 136 policiers révoqués  demandent leur réintégration

ActuBurkina

Covid-19 : le Niger rouvre ses frontières terrestres

ActuBurkina

SENEGAL: la chanteuse Amy Collé Dieng écrouée pour « offense au chef de l’Etat »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR