A la une Société

PUTSCH  DE SEPTEMBRE 2015 : 19 blessés ont besoin d’une  prise en charge sanitaire  urgente (président ABCE)

Lors de la commémoration de l’AN 6 de l’insurrection populaire et du coup d’Etat du 15 septembre 2015, ce 30 octobre 2020, à Ouagadougou, nous avons tendu notre micro au président de l’Association des blessés du coup d’Etat (ABCE) du 15 septembre 2015, Christophe Lompo. Il a exhorté les autorités à se pencher sur les questions  d’indemnisation des victimes et de prise en charge sanitaire des 19 blessés en situation d’urgence.

« Nous voulons remercier le peuple burkinabè pour la commémoration de cet évènement. Cela prouve que le peuple burkinabè n’a pas oublié ses fils et filles qui sont tombés le 15 septembre et  ceux qui trainent toujours les séquelles de leurs blessures jusqu’à la date d’aujourd’hui. Nous voulons aussi remercier le gouvernement pour tout ce qu’il fait comme dons ponctuels même si ce n’est pas assez. Jusqu’à la date d’aujourd’hui, il y a toujours des blessés qui trainent des balles dans leur corps, qui ont toujours besoin de soins.  Il est vrai que des promesses ont toujours été faites mais il n’y a jamais eu de concrétisation. L’appel que nous voulons lancer au chef de l’Etat est de travailler à  ce que les victimes soient indemnisées. Parce qu’il est important de commémorer chaque année l’anniversaire, mais il est très important d’indemniser les victimes. Rien ne sert de  les trainer chaque année à la commémoration avec leurs séquelles sans indemnisation. Nous pensons que si les blessés sont indemnisés, cela va permettre  aux parents des victimes de faire définitivement  le deuil de leurs  frères et sœurs morts et aux blessés pour ceux qui peuvent toujours se soigner, de le faire. Et pour ceux guéris, de pouvoir définitivement tourner  la page de cet évènement et passer  à autre chose… Nous attendons dans les prochains jours, que nous soyons convoqués pour discuter  des questions d’indemnisation des victimes et de prise en charge sanitaire des blessés dans le besoin.

Il y a moins d’un mois, le HCRUN  a approché l’Association des blessés du coup d’Etat demandant de lui faire la situation de tous les blessés en besoin urgent de soins. Nous avons fait l’évaluation et ceux  qui nécessitent une  prise en charge urgente sont au nombre de 19. Nous avons déposé la liste au HCRUN et jusqu’à ce jour, nous n’avons pas eu de réponse concrète ».

Propos recueillis par CD

Articles similaires

SORTIE DE SALIFOU DIALLO SUR L’EXECUTIF : « Et s’il suggérait ainsi que les Burkinabè ont fait un mauvais choix à la présidentielle de 2015 ? »

ActuBurkina

GENOCIDE RWANDAIS : Larousse au sein d’une grosse polémique

ActuBurkina

NIGERIA : le premier TGV d’Afrique de l’Ouest inauguré

ActuBurkina

Laisser un Commentaire