A l'etranger A la une Politique

PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE: le Conseil Constitutionnel valide 4 candidatures sur 44

Le Président du Conseil Constitutionnel, Mamadou Koné a rendu public, ce lundi 14 septembre 2020, la liste définitive des candidats retenus pour l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Sur les 44 candidatures officiellement transmises par la commission Électorale Indépendante, le Conseil Constitutionnel a retenu seulement quatre. Il s’agit d’Alassane Ouattara du Rassemblement des Houphouëtistes Pour la Démocratie et la Paix (RHDP), de Pascal Affi N’Guessan du Front Populaire Ivoirien (FPI), de Henri Konan Bédié du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et de Kouadio Konan Bertin, dit KKB, candidat indépendant.

Le premier responsable du juge constitutionnel qui était face à la presse ce jour, a annoncé au siège de l’institution qu’il dirige, que ces quatre (4) candidats sont ceux qui ont pu remplir les conditions d’éligibilités à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain.

Par ailleurs, Mamadou Koné a révélé irrecevable la saisine des plaintes de l’opposition ivoirienne relativement la non éligibilité du candidat Rhdp, Alassane Ouattara. Selon lui, les requêtes de l’opposition souffrent « de qualité pour certaines et d’autres mal fondées ».

À en croire le Président du Conseil Constitutionnel, en application immédiate, tel que précisé à l’article 184, la nouvelle Constitution vise à établir un nouveau pacte social, un nouvel ordre juridique, politique et institutionnel avec effet « erga omnes » permettant à chacun, en ce qui le concerne, de tirer les conséquences d’un nouveau départ. Ainsi donc dans ces conditions, en ne mentionnant pas « expressis verbis », s’agissant du décompte des mandats présidentiels, que ceux exécutés sous l’empire de la précédente Constitution doivent être pris en compte pour l’application de l’article 55.  » Il ne peut être sérieusement fait grief au Président de la République sortant, se fondant sur ce nouveau départ de la vie politique et institutionnelle, de prétendre briguer un nouveau mandat » a-t-il expliqué.

Aux dires du Président du Conseil Constitutionnel, la présente décision sera publiée au journal officiel de la République de Côte d’Ivoire.

Abidjan.net

Articles similaires

Burkina Faso : Alizéta Ouédraogo, la chute de la « belle-mère nationale »

ActuBurkina

34e JOURNEE MONDIALE DE L’HABITAT: message du ministre de l’Urbanisme et de l’habitat

ActuBurkina

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : la gestion du département décriée par le SAMAE

ActuBurkina

Laisser un Commentaire