A la une Société

LIBAN : au moins 113 morts et 4000 blessés dans une double explosion au port de Beyrouth

Une double explosion a frappé la capitale du Liban, Beyrouth, mardi 4 août en fin de journée, faisant au moins 113 morts et 4 000 blessés, selon un bilan récent du ministère de la santé. Mercredi, des dizaines de personnes étaient encore portées disparues.

L’effet de souffle – semblable à un séisme de magnitude 3,3 – a détruit de très nombreux bâtiments sur le port et en a sévèrement endommagé d’autres sur des kilomètres à la ronde. Selon le gouverneur de Beyrouth, 300 000 habitants de la capitale se retrouvent sans domicile.

Un incident dans un bâtiment contenant une cargaison de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium serait à l’origine de la double explosion, ont déclaré les autorités libanaises. Trois jours de deuil national ont été décrétés par le Premier ministre, qui a promis que les responsables de la catastrophe devront « rendre des comptes ».

Dans un entretien au journal francophone de Beyrouth L’Orient-Le Jour, le directeur général des douanes libanaises assure avoir alerté « la justice à six reprises, entre 2014 et jusqu’à récemment, sur la nécessité de réexporter cette marchandise [les 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium] hors du pays, mais la justice ne nous a pas écoutés ».

Les autorités du port, les services des douanes et des services de sécurité étaient tous au courant que des matières chimiques dangereuses étaient entreposées au port, mais ils se sont rejeté mutuellement la responsabilité du dossier, ont indiqué des sources de sécurité à l’Agence France-Presse.

Le gouvernement libanais a réclamé mercredi l’assignation à résidence de « toute personne impliquée dans le stockage de l’ammonium » depuis l’arrivée de la cargaison à Beyrouth en 2014 jusqu’à l’explosion de mardi. Cette demande s’adresse au pouvoir militaire suprême, chargé des questions sécuritaires durant l’état d’urgence, qui vient d’être instauré dans la capitale pour deux semaines.

Le Monde avec AFP

Articles similaires

Riposte contre les incendies de marchés : le SYNAT-COMB affûte ses armes

ActuBurkina

OUDALAN : plusieurs terroristes mis hors d’état de nuire lors d’une opération de Barkhane

ActuBurkina

CPI : après le Burundi et l’Afrique du Sud, la Gambie annonce aussi son retrait

ActuBurkina

Laisser un Commentaire