A la une Société

IUTS : les conseillers du HCDS se forment pour prévenir une éventuelle crise

Le Haut conseil du dialogue social (HCDS) a ouvert, ce 10 février 2020, à Ouagadougou, sa  1ère session extraordinaire de l’année en cours sous le thème « Renforcement de capacités des conseillers sur la question fiscale ». Durant 5 jours, les conseillers vont renforcer leurs compétences sur la question de la fiscalité, notamment  l’IUTS dont la décision du gouvernement de l’appliquer sur les indemnités et primes des agents publics fait des grincements de dents.

 « Renforcement de capacités des conseillers sur la question fiscale », tel est le thème sous lequel s’est ouverte la première session extraordinaire 2020 du Haut conseil du dialogue social (HCDS).  Débutée  ce 10 février, cette session est prévue  durer 5 jours. Selon le président du HCDS, Domba Jean-Marc Palm, cette session  s’inscrit en droite ligne « d’une part, dans leur programme de renforcement des capacités des conseillers et, d’autre part,  de l’actualité récente sur l’IUTS ». En effet, a-t-il relevé, la volonté du gouvernement d’appliquer les dispositions de la loi des finances, exercice 2020, adoptée en décembre, en prenant en compte les indemnités et primes des agents publics de l’Etat, a été différemment appréciée par les organisations des travailleurs. « Certaines y trouvaient des mesures de justice sociale et d’autres par contre, une diminution du pouvoir d’achat des agents publics », a indiqué le président pour qui il est  nécessaire de mieux outiller les conseillers de l’institution sur les différents aspects relatifs aux questions budgétaires et fiscales afin qu’ils puissent « en toute impartialité et objectivité », jouer leur rôle dans l’objectif de prévenir tout regain de contestations sociales. Car une des missions du HCDS, a-t-il dit,  est de contribuer à la prévention et au règlement des conflits sociaux à caractère national relevant du monde du travail, y compris ceux relevant des branches d’activités. Ainsi, « cette formation sera animée par des experts du domaine », sur des thèmes tels  structure du budget burkinabè, rôle de la fiscalité dans l’économie burkinabè, concept-évolution-mode de calcul de l’IUTS et avantages et inconvénients du maintien ou de la suppression de l’IUTS. A l’issue des 5 jours de formation, les conseillers devront acquérir des connaissances en vue de faire des propositions concrètes aux différentes parties.

Samiratou OUEDRAOGO

(Stagiaire)

Articles similaires

LUTTE CONTRE L’UTILISATION DU GAZ  DANS LES VEHICULES : les taximen de Bobo pour un report de la date

ActuBurkina

BUDGET 2020 : des mesures pour renflouer les caisses de l’Etat

ActuBurkina

Eto’o Fils Lance SA Marque De Vêtements : Samuel Eto’o 9

ActuBurkina

Laisser un Commentaire