A la une Santé

COVID-19 : « Le Coronavirus « pourrait ne jamais disparaître », selon l’OMS

Le directeur des urgences de l’OMS, le Dr Mike Ryan, a mis en garde contre toute tentative de prédire quand le virus disparaîtrait.

« Le coronavirus « pourrait ne jamais disparaître », a averti ce haut fonctionnaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), s’exprimant lors d’une réunion d’information mercredi.

Il a ajouté que même si un vaccin est trouvé, le contrôle du virus nécessitera un « effort massif ». Près de 300 000 personnes dans le monde seraient décédées des suites d’un coronavirus, et plus de 4,3 millions de cas auraient été enregistrés. Les Nations unies ont entre-temps averti que la pandémie provoquait une détresse et une mauvaise santé mentale généralisées, en particulier dans les pays où les investissements dans les soins de santé mentale sont insuffisants. Les Nations unies ont exhorté les gouvernements à intégrer les considérations de santé mentale dans leur réponse globale.

« Il est important de mettre cela sur la table : ce virus pourrait devenir un virus endémique de plus dans nos communautés, et ce virus pourrait ne jamais disparaître », a déclaré le Dr Ryan lors de la conférence de presse virtuelle depuis Genève.

« Le VIH n’a pas disparu – mais nous avons fait face au virus ».

Le Dr Ryan a ensuite déclaré qu’il pense que « personne ne peut prédire quand cette maladie va disparaître ».

Il existe actuellement plus de 100 vaccins potentiels en cours de développement – mais le Dr Ryan a fait remarquer que d’autres maladies, comme la rougeole, n’ont toujours pas été éliminées bien qu’il existe des vaccins pour elles.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a souligné qu’il était encore possible de contrôler le virus, moyennant des efforts.

« La trajectoire est entre nos mains, et c’est l’affaire de tous, et nous devrions tous contribuer à arrêter cette pandémie », a-t-il déclaré.

Maria van Kerkhove, épidémiologiste à l’OMS, a également participé à la réunion : « nous devons nous mettre dans l’esprit qu’il faudra un certain temps pour sortir de cette pandémie ».

BBC Afrique

Articles similaires

DOSSIER THOMAS SANKARA: « nous sommes favorables à ce que notre justice réponde à toutes les demandes qui émaneront de celle burkinabè », Claude Bartolone

ActuBurkina

Les pistes de l’Union africaine pour en finir avec Boko Haram et Ebola

ActuBurkina

CDP : un congrès le 7 décembre prochain  pour le rapportage des sanctions

ActuBurkina

Laisser un Commentaire