ActuBurkina
A la une Société

PRISE DE PAROLE EN PUBLIC : les femmes parlementaires veulent en finir avec la timidité

Le Réseau des femmes parlementaires burkinabè (RE.FE. PA.B),  en collaboration avec le Réseau des femmes parlementaires de la Francophonie, organise, du  7 au 8 novembre 2018 à Ouagadougou,  un séminaire sur «le leadership au féminin et la prise de parole en public ». L’objectif de ce séminaire est renforcer le leadership féminin et d’améliorer la prise de parole en public des membres du réseau.

«  Nous les femmes sommes sont souvent très timides et n’osons pas donner notre position quand il s’agit de prendre des décisions. Nous pensons que cette formation peut nous montrer comment nous pouvons être de bonnes leaders, et il sera,  à notre tour,  d’encourager les autres femmes, sinon d’encadrer les autres femmes à être de vraies  leaders et à oser prendre la parole en public, s’exprimer et donner leur avis car souvent les femmes ont de bonnes idées ». C’est ce qu’a déclaré la présidente du Re.Fe.Pa.B, Salimata Koné, à l’ouverture du  séminaire, pour justifier le bien-fondé de la tenue de  ce séminaire qui vise à mieux armer les  femmes parlementaires afin d’affronter les défis énormes auxquels elles font face. Aussi, le séminaire devrait permettre aux participantes de disposer d’outils adéquats pour déjouer les pièges de la vie politique en affirmant leur propre style de leadership (l’affirmation de soi, l’identification de soi, l’identification des pièges et les anticiper, etc.) et  maitriser les techniques de communication en public. « On est dans un monde de la communication donc si on ne prend pas la parole au bon moment et au bon endroit,  on n’est pas entendu », a  affirmé Sylvie Haurat, consultante et formatrice. A l’en croire, au cours du séminaire,  il y aura certes un peu de théorie mais beaucoup plus de pratiques parce qu’à son avis, dans la communication et la prise de parole,  il faut s’entrainer pour arriver à les améliorer.

Salimata Konaté nourrit l’espoir que ce séminaire qui est le début d’un partenariat entre le RE.FE.PAB et le   réseau des femmes parlementaires de la Francophonie,  soit renforcé  pour la promotion du leadership au féminin, toute chose qui favorisera l’engagement des femmes à la défense de leurs droits.

Notons que l’Assemblée nationale dispose d’une vingtaine de réseaux parlementaires parmi lesquels le Re.Fe.Pa.B composé des 17 femmes élues nationales.

Olivia NANA

(Stagiaire)

Articles similaires

TRAITEMENT DU COVID-19: le CDP pour une production immédiate de l’Apivirine et de la chloroquine

ActuBurkina

Procès Thomas Sankara : « on m’a frappé et torturé », Basile Guissou, ancien ministre des affaires étrangères

ActuBurkina

GABON : Ali Bongo Ondimba va poursuivre sa convalescence à Londres

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR