ActuBurkina
A la une Politique

MUTINERIE   AU MALI : la France condamne,  la CEDEAO invite « les militaires à demeurer dans une posture républicaine »

La mutinerie engagée ce 18 août est suivie de très près par la France et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dans une déclaration, l’ex-colonie française  « condamne avec la plus grande fermeté cet événement grave ». Par la voix de son ministre de l’Europe et des affaires étrangères,  Jean-Yves LE Drian, la France  a dit partager « pleinement la position exprimée par la CEDEAO dans le communiqué qu’elle vient de faire paraître et qui appelle au maintien de l’ordre constitutionnel et exhorte les militaires à regagner sans délai leurs casernes ».

 Quant à la CEDEAO, médiateur dans la crise malienne, elle a dit  suivre  « avec une grande préoccupation » les mouvements en cours à Bamako et à Kati. Pour l’institution sous-régionale, la mutinerie intervient alors que, depuis plusieurs mois, elle (entendez la CEDEAO)  entreprend des initiatives  en demandant à  toutes les parties prenantes à privilégier le dialogue. Ainsi, l’organisation appelle les militaires « à regagner sans délai leurs casernes ».

En tout état de cause, la CEDEAO a rappelé « sa ferme  opposition  à tout changement politique anticonstitutionnel et invite les militaires à demeurer dans une posture républicaine ». Elle a indiqué qu’elle « prendra toutes les mesures et actions nécessaires à la restauration de l’ordre constitutionnel, par le rétablissement des institutions démocratiquement élues ».

Actuburkina

Articles similaires

Soudan : près de 2 000 tonnes de produits alimentaires du  PAM pillées

ActuBurkina

GROGNE SOCIALE : la CODER invite le PF à « entamer sans délai un dialogue national inclusif »

ActuBurkina

SOLDATS TUES A TIN-AKOFF : Zéphirin Diabré suspend sa campagne du 13 au 14 novembre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR