ActuBurkina
A la une Santé

La schistosomiase génitale féminine: une maladie liée au manque d’hygiène

Dans notre pratique quotidienne, il nous arrive de recevoir des femmes qui présentent des lésions génitales, des saignements vaginaux, qui ont des douleurs pendant les rapports sexuels, des nodules dans la vulve etc. Un inconfort qu’elles vivent avec depuis un certain temps…Il s’agit là d’une infection qui a affecté les organes génitaux. L’examen gynécologique suspecte une schistosomiase génitale. La schistosomiase ou Bilharziose est une maladie qui un impact sur la vie sexuelle et reproductive de la femme qui en souffre! Il s’agit d’une maladie tropicale négligée (MTN). Les détails la schistosomiase génitale féminine dans cette parution !
Certaines activités professionnelles qui exposent à une eau contaminée, le manque d’hygiène sont à l’origine de la schistosomiase, une maladie aiguë et chronique, provoquée par des vers parasites. Elle touche des millions de personnes dans le monde. Elle touche tous les genres.
Les femmes sont exposées à l’infection schistosomiase en raison de leurs activités quotidiennes, comme l’utilisation d’eau contaminée pour la lessive, la cuisson ou l’hygiène personnellement. La schistosomiase génitale féminine est une condition causée par une infection parasitaire appelée schistosomiase ou Bilharziose. Elle est provoquée par des vers parasites du genre schistosoma. Lorsque ces parasites pénètrent dans le corps humain, ils infectent les veines de l’intestin ou de la vessie, provoquant ainsi divers symptômes et complications.
Chez les femmes particulièrement, l’infection par le schistosomiase peut affecter les organes génitaux internes tels que le col de l’utérus, le vagin et les trompes de fallope. Cela peut entraîner des problèmes de santé graves, notamment des légions, des ulcérations, des saignements, des infections et une augmentation du risque de complication obstétricale, notamment lors de la grossesse et de l’accouchement. La maladie peut également avoir un impact sur la santé sexuelle et reproductive des femmes, entraînant parfois des conséquences psychosociales importantes.
Les signes d’appels sont entre autres : les difficultés à uriner, des douleurs, des cystites, des saignements etc. Devant ces signes, la femme doit se rendre immédiatement en consultation.
Conseils
– Aller rapidement en consultation devant les signes;
– Bien respecter les prescriptions médicales ;
– Les femmes doivent éviter l’exposition à une eau insalubre surtout en zone rurale ;
– Il faut éviter la défécation à l’air libre ;
– Il faut promouvoir l’accès à l’eau potable et à des moyens d’assainissement appropriés en milieu rural surtout.

Articles similaires

PROMOTION DU VIVRE-ENSEMBLE : L’association Sylvie Chalaye en fait son cheval de bataille

ActuBurkina

Programme des obsèques du missionnaire d’Afrique mort  » de tirs de sommations »

ActuBurkina

Décès du Premier ministre ivoirien : « le Burkina perd un ami, un frère », selon le président du Faso

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR