ActuBurkina
A la une Politique

Crise sécuritaire au Burkina : Nana Thibaut appelle les Burkinabè à se démarquer des manifestations du 27 novembre prochain

Accompagné de plusieurs chefs coutumiers, celui qui se réclame comme étant le premier à avoir organisé une journée ville morte réussie au Burkina en 2008, Nana Thibault, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était face à la presse ce mercredi 24 novembre 2021 à Ouagadougou. Il a invité les populations de démarquer de ceux qui appellent à la démission du président Roch Kaboré.

« Tout l’espoir du peuple burkinabé se repose sur le Président Roch Kaboré. Et c’est lui seul qui doit résoudre les problèmes des Burkinabè. Réclamer la démission du président c’est une grosse erreur en ce sens que ceux qui le réclament ne sont des adversaires politiques ne pensant qu’à leurs propres intérêts. ». C’est la conclusion à laquelle Nana Thibaut est parvenue après avoir examiné la crise sécuritaire actuelle que traverse le « pays des hommes   intègres ».

Nana Thibaut a invité les burkinabé à ne plus commettre l’erreur des 30 et 31 d’octobre 2014 en se démarquant des manifestations du 27 novembre prochain, organisées par des partis politiques et des OSC. Il a soutenu qu’après le départ de Blaise Compaoré du pouvoir, tous ceux qui étaient avec ce dernier se sont ralliés à Roch Kaboré pour leurs intérêts égoïstes, d’où les scandales de corruptions et de détournements de deniers publiques qui sont devenu monnaie courante.

Le conférencier du jour a invité le président du Faso à se réveiller pendant qu’il est encore temps. Il pense que la situation du moment est l’occasion pour le Président du Faso pour se ressaisir en se débarrassant de ses « collaborateurs pourris » « Le président Roch Kaboré doit remercier les ministres ainsi que les dignitaires de l’armée qui ne font pas leur travail », a laissé entendre Nana Thibaut avant de réitérer son soutien au Président du Faso tout en rappelant que la lutte contre le phénomène terroriste est une affaire de tous les Burkinabè sans exclusive.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

 

 

Articles similaires

MAHAMADOU ISSOUFOU : « ceux qui s’attaquent à nos alliances, qui veulent les défaire, font pire que de s’attaquer aux hommes »

ActuBurkina

SALON AFRICAIN DE L’AGRICULTURE : le président du Faso satisfait de la mobilisation des acteurs

ActuBurkina

COVID-19 AU BURKINA : les clients de deux maquis à Houndé invités à faire le test

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR