ActuBurkina
A la une Société

CENTRAFRIQUE : tensions vives à Bangui pour exiger le départ de la MINUSCA

La situation était particulièrement tendue lundi matin à Bangui où une journée ville morte a été organisée par un collectif de la société civile pour réclamer le départ de la Minusca.

 

C’est à l’appel d’un collectif de la société civile centrafricaine demandant  le retrait de la force de l’ONU (Minusca), accusée de « passivité » face aux groupes armés,  qu’une  journée ville morte a été  organisée ce 24 octobre. Ainsi,  plusieurs barricades avaient  été érigées  dans plusieurs quartiers de la capitale pour bloquer la circulation des taxis. De nombreux commerces étaient fermés, ainsi que les banques.

Mais à  la mi-journée, des Casques bleus ont bloqué des manifestants qui se dirigeaient vers le quartier général de la Minusca pour faire un sit-in devant le bâtiment. Les Casques bleus ont   donc fait usage de tirs de sommation pour disperser les manifestants. Aucun bilan officiel n’était disponible en début d’après-midi mais plusieurs sources évoquent la mort de quatre à six personnes et plusieurs blessés.

Le gouvernement a de son côté condamné l’initiative de la coordination de la société civile. La Minusca, qui compte plus de 10.000 soldats et policiers, a rejeté avec vigueur de précédentes accusations analogues.

Depuis le début du mois d’octobre, la Centrafrique est frappée par un regain de violences, à Bangui comme en province. Celles-ci ont entraîné la mort de plusieurs dizaines de civils.

 

Articles similaires

Une délégation Gouvernementale au chevet des blessés de la riposte à l’attaque de Djibo

ActuBurkina

CAN 2023: les Eléphants s’inclinent face aux Super Eagles (0-1)

ActuBurkina

Coup d’Etat au Gabon : le Général Brice Oligui Nguema est le nouvel homme fort du pays

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR