ActuBurkina
A la une Société

BURKINA : un membre de l’Etat islamique condamné à 21 ans de prison

D.M.I, un cultivateur malien interpellé en 2019, après le bombardement du camp du groupe de Abou Hourayra, une fraction de l’Etat islamique au grand Sahara, a été condamné, ce mercredi 11 août 2021, à 21 ans de prison assortis d’une peine de sûreté de 14 ans et une amende de deux millions de franc CFA le tout ferme, pour des faits d’association de malfaiteurs en lien avec le terrorisme.

Le tribunal après délibération a condamné D.M.I. à 21 ans de prison assortis d’une peine de sûreté de 14 ans et une amende de deux millions de franc CFA le tout ferme.

D.M.I a été arrêté en 2019 à Ariel dans le Soum (Nord du Burkina) à 300 km de chez lui (Kassa au Mali) par la force Barkhane au cours d’une opération d’identification d’un camp terroriste qui a été bombardé dans une opération anti terroriste. Selon le procureur, l’accusé a confié aux enquêteurs qu’il est un membre du groupe dont le camp a été bombardé et qu’il y était parce qu’il a appris qu’on peut y avoir deux millions de franc si on participe aux combats et un million pour les non combattants par mois.

Selon le parquet D.M.I a été arrêté alors qu’il était sous un arbre non loin d’une cache d’armes et de motos. « Un test chimique a été fait sur lui et des traces de poudre à canon ont été retrouvées sur ses mains et ses vêtements », ce qui prouve qu’il a tiré au moins 72 heures avant, a fait savoir le procureur.

L’accusé pour protester contre le verdict a proféré des menaces à l’encontre du juge en ces termes : « Tu vas aller en enfer »

Actuburkina

 

Articles similaires

AFRIQUE DU SUD: les anti-Jacob Zuma dans la rue le jour de son anniversaire

ActuBurkina

Migrants: au moins 400 personnes tuées dans la traversée vers l’Europe

ActuBurkina

ENROLEMENT ELECTORAL EN RDC: dans tous les cas de figure, c’est Kabila qui gagne

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR