A la une Société

CATASTROPHE NATURELLE AU BURKINA : 106 228 personnes sinistrées

La ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire était face aux hommes de médias ce 22 septembre 2020, au Service d’information du gouvernement (SIG), à Ouagadougou. Cette conférence de presse avait pour objectif de faire le point de la situation humanitaire au Burkina ainsi que des réponses à apporter.

La ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo a d’entrée de jeu indiqué que la situation humanitaire actuelle au Burkina est marquée par des déplacements massifs de populations consécutifs à la crise sécuritaire d’une part et, d’autre part, à  la question des personnes sinistrées suites aux catastrophes naturelles. Selon Hélène Marie Laurence Ilboudo, les Personnes déplacées internes (PDI) sont estimées à 1 034 609 à la date du 8 septembre 2020. Ces PDI sont,  dit –elle, constituées de 16, 72% d’hommes, de 22,9% de femmes et 60,38% d’enfants répartis dans 112 420 ménages accueillis dans 257 communes. Toutes les 13 régions du pays les accueillent avec une forte concentration dans les régions du Centre-Nord, du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun. Comme réponse apportée par le gouvernement dans le cadre de la gestion des PDI,  l’on peut retenir entre autres que 9 439 ménages ont bénéficié d’articles ménagers essentiels, 4 147 ménages ont  reçu des abris d’urgence, 152 392 enfants non scolarisés de 3 à 17 ans touchés par la crise ont eu accès à l’éducation de base formelle ou non formelle et 1 623 femmes et filles prises en charge sur le plan des Violences basées sur le genre (VBG). S’agissant des catastrophes naturelles, la ministre en charge de l’action humanitaire a fait savoir que le pays fait face, depuis avril 2020, à des cas d’inondations et de vents violents qui ont affecté l’ensemble des 13 régions. Ainsi à la date du 18 septembre, l’on a enregistré 106 228 personnes sinistrées, soit 17 705 ménages dont 50 052 personnes vulnérables ayant besoin d’une assistance d’urgence. Toujours selon la ministre Ilboudo, face à la situation de catastrophe, le gouvernement et ses partenaires humanitaires ont également entrepris des actions pour apporter secours et assistance aux personnes sinistrées. Il s’agit de l’enregistrement de toutes les personnes sinistrées sur l’ensemble du territoire, l’évaluation des besoins par les services déconcentrés du ministère en charge de l’action humanitaire et de l’appui alimentaire en cours au profit des personnes sinistrées. A cet effet, plus de 4 00 tonnes de riz, de mil, de maïs, de haricot ont déjà été distribuées à 18 750 personnes,  soit 36% de couverture des personnes les plus vulnérables. « Le déploiement en cours des stocks dans les différentes localités permettra de renforcer l’assistance du gouvernement», foi de la ministre en charge de l’action humanitaire qui laissé entendre que Le gouvernement,  en déclarant l’état de catastrophe naturelle et dans le souci d’apporter une réponse prenant en compte les secteurs prioritaires, a décidé du déblocage d’un montant de 5 milliards de F CFA pour répondre à la catastrophe naturelle.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

PRISE DE PAROLE EN PUBLIC : les femmes parlementaires veulent en finir avec la timidité

ActuBurkina

RECRUTEMENT DE JEUNES VOLONTAIRES : « …éviter à tout prix que cette opération ne donne lieu à la création de milices politiques et partisanes.. »(CFOP)

ActuBurkina

HOPITAL PAUL VI DE OUAGADOUGOU: un scanner de 64 canaux offert par son partenaire sud-coréen

ActuBurkina

Laisser un Commentaire