ActuBurkina
A la une Economie

SANTE PUBLIQUE : plus de 40 tonnes de farine de blé impropre à la consommation, saisies

L’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF) a annoncé, au cours d’une conférence de presse organisée ce 25 septembre 2018, à Ouagadougou, la saisie d’une importante quantité de produits de  grande  consommation, notamment de la farine de blé, impropre à la consommation.

  Dans le cadre de ses missions de contrôle et de protection des consommateurs, l’ANLF  a saisi une importante quantité de produits de grande  consommation,   le 12 septembre dernier à Ouagadougou. Parmi ces produits, 837  sacs de 50 kg de farine de blé, soit au total 41, 850 tonnes de farine avariée et reconditionnée, ont été saisis.

Selon  le coordonnateur national par intérim  de l’ANLF, Issaka Tabsoba, n’eût été la vigilance des agents de contrôle, ces tonnes de farines impropres à la consommation, allaient   servir à  la  fabrication de pain et  de gâteaux,   souvent très prisés par les populations. A l’en croire,  de  cet acte illégal, découleraient des  infractions  telles que la tromperie du consommateur  et la concurrence déloyale qui peuvent être  retenues contre les auteurs de ces forfaits conformément  aux textes en vigueur.

Tout en remerciant les populations pour leur engagement et détermination visant à  accompagner l’ANLF, Issaka Tabsoba  a invité  particulièrement  certains consommateurs,  guidés par la recherche du moins cher,  à plus de prudence dans le choix de certains produits qui leur sont   proposés à des prix défiant toute concurrence.

Il faut noter que l’Autorité nationale de lutte contre la fraude est une structure chargée de l’exécution de la politique nationale de lutte contre la fraude telle que  définie par le gouvernement en matière fiscale, douanière, économique et environnementale.  Placée sous la tutelle du Premier ministère, l’ANLF entend  être « une structure nationale de référence, performante et spécialisée dans la lutte contre la fraude ».

Roukiétou  SOMA

(Stagiaire)

Articles similaires

CARBURANTS VENDUS EN AFRIQUE : une forte teneur en sulfure dangereuse pour la santé

ActuBurkina

LEONCE ZAGRE, à propos du meeting du CFOP: « Nous sommes confiants que la Maison du peuple sera débordée»

ActuBurkina

MEURTRES DES EXPERTS DE L’ONU EN RDC : des agents de l’Etat impliqués

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR