ActuBurkina
A la une Société

Réouverture des frontières terrestres  du Burkina: voici les conditions d’entrée ou de sortie 

Depuis hier 1er décembre, les frontières terrestres et ferroviaires du Burkina sont rouvertes. Mais au regard de la situation sanitaire, un dispositif sanitaire a été  mis en place en vue d’accompagner cette réouverture des frontières terrestres et ferroviaires.

Selon le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo,  un contrôle sanitaire  est effectif au niveau de 14 points d’entrée  y compris les deux aéroports  et le point d’entrée ferroviaire. « Dans le cadre des préparatifs de la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires, des actions ont été réalisées. Il s’agit de  l’opérationnalisation des points d’entrée terrestres dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 avec  le renforcement en infrastructures, équipements, intrants et de capacités des ressources humaines (en quantité et bien formées), du renforcement en logistique roulante pour la mise en œuvre des activités en lien avec le contrôle sanitaire, de la tenue des cadres de concertation et la tenue de rencontres préparatoires avec les autres acteurs que sont les ministères en charge des transports, de la sécurité et l’administration territoriale, l’association des municipalités du Burkina Faso et les partenaires techniques. » Il a indiqué que l’accès ou la sortie du territoire burkinabè est subordonné au respect de l’une des conditions suivantes pour toute personne âgée d’au moins 11 ans. « Il s’agit de la présentation d’une carte de vaccination (Pass-vaccinal) contre la COVID-19 datant d’au moins 14 jours et attestant de l’achèvement du schéma vaccinal complet d’un vaccin anti COVID-19, de la présentation d’un document attestant d’un test PCR ou d’un test  antigénique négatif datant d’au plus 5 jours à compter de la date de prélèvement », a détaillé le ministre.

A l’en croire, dans les gares routières et ferroviaires au départ et lors des  escales, « tout embarquement de passagers est conditionné par la présentation d’un résultat négatif d’un test TDR antigénique ou PCR valide ou d’une carte de vaccination valide ». Selon le ministre, afin de rendre accessibles les tests et la vaccination au profit des populations et particulièrement des voyageurs, des sites de réalisation des différents tests ont été identifiés dans toutes les régions ou localités abritant des points d’entrée. « La liste des formations sanitaires sera diffusée et disponible auprès de nos structures de santé ou en appelant au 3535.  En outre, la réalisation du test PCR COVID-19 pour les voyageurs se poursuit dans les sites habituellement désignés et connus… Les tests rapides sont gratuits parce que ce sont des dons que le Burkina Faso a reçus. Lorsque ces doses vont finir et que nous serons obligés d’en acheter, ces tests seront facturés selon les directives communautaires », a-t-il ajouté avant d’inviter les passagers « à mettre en œuvre les mesures barrières recommandées par le Ministère de la Santé à savoir le lavage des mains ou la friction avec du gel hydro alcoolique, la distanciation physique, le port obligatoire de masque, l’auto confinement ».

Colette DRABO

Articles similaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 21 NOVEMBRE 2018

ActuBurkina

CÔTE D’IVOIRE: la CADHP ordonne la réintégration  de Laurent Gbagbo sur la liste électorale

ActuBurkina

Intervention militaire au Niger: La force en attente n’attend que le mot d’ordre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR