ActuBurkina
A la une Economie

Niger: le permis d’exploitation d’un grand gisement d’uranium retiré  au français Orano

Le Niger a retiré le permis d’exploitation d’un important gisement d’uranium à l’entreprise française Orano, mettant à exécution un ultimatum adressé à la société, dans un contexte de tensions toujours vives entre Paris et le régime militaire de Niamey.

« Orano prend acte de la décision des autorités du Niger de retirer à sa filiale Imouraren SA son permis d’exploiter le gisement, et ce malgré la reprise des activités sur site conformément aux attentes qu’elles avaient exprimées », a écrit le groupe dans un communiqué transmis jeudi à l’AFP. Jeudi après-midi, les autorités nigériennes n’avaient pas communiqué à ce sujet.

Imouraren, dans le nord du Niger, est l’un des plus grands gisements d’uranium au monde, avec des réserves estimées à 200.000 tonnes. Son exploitation aurait dû débuter en 2015, mais la chute des prix de l’uranium sur le marché mondial, après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011, avait gelé les opérations d’Orano (ex-Areva).

Dans une note datée du 11 juin, le ministère nigérien des Mines rappelait que le permis d’exploitation d’Imouraren serait retiré à Orano et remis « au domaine public », si des « travaux d’exploitation » n’avaient pas commencé dans un « délai de trois mois », après le 19 mars. Dans cette même note, le ministère rappelait qu’Orano avait reçu une première mise en demeure pour reprendre des travaux, dès février 2022.

Le 12 juin, un porte-parole d’Orano avait annoncé à l’AFP que des « travaux préparatoires » avaient été lancés « récemment ». Jeudi, l’entreprise française a précisé que les infrastructures du gisement étaient « rouvertes depuis le 4 juin 2024 pour accueillir les équipes de construction et faire avancer les travaux »…

Orano se dit « disposé à maintenir ouverts tous les canaux de communication avec les autorités du Niger sur ce sujet, tout en se réservant le droit de contester la décision de retrait du permis d’exploitation devant les instances judiciaires compétentes, nationales ou internationales ».

Orano, spécialiste du combustible nucléaire, exploite depuis 1971 de l’uranium dans le nord du Niger…

AFP

Articles similaires

ELECTION DE ALASSANE SAKANDE : ce que des députes attendent du nouveau président

ActuBurkina

Transition politique au Burkina Faso : L’UIP apporte son soutien à l’ALT

ActuBurkina

Renforcement des capacités des forces armées nationales : le Commandant des missions d’entraînement et de formation de l’Union européenne chez  le président du Faso

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR