ActuBurkina
A la une Politique

EXERCICE DES LIBERTES INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES : l’ADF-RDA dénonce « un recul inquiétant»

Ceci est une déclaration du  Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la démocratie et la fédération – Rassemblement Démocratique africain (ADF-RDA) qui a tenu une réunion le 1er septembre dernier et dont voici la teneur.

« Le Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la Démocratie et la fédération – rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) s’est réuni en sa séance ordinaire le samedi 1er septembre 2018 sous la présidence de Maître Gilbert Noël Ouédraogo, président du parti. Cette réunion a permis d’aborder plusieurs sujets relatifs à la vie du parti et à celle de la Nation. Avant d’aborder les différents points inscrits à l’ordre du jour, le SEN a observé une minute de silence, en mémoire de tous les éléments de nos Forces de défense et sécurité qui ont perdu la vie sur le champ d’honneur.

Evoquant la vie du parti, le SEN a été instruit de préparer une rentrée politique à la hauteur de l’éléphant. Il faut aussi rappeler que  notre parti a décidé de présenter un candidat issu de ses rangs, à l’élection présidentielle de 2020 et des candidats dans les 45 provinces aux législatives. Les militants sont invités à se mettre en ordre de bataille en attendant qu’un congrès vienne donner davantage de précisions.  L’ADF-RDA se félicite de la visite de la délégation danoise accompagnée des partis frères du Burkina Faso, à son siège le mardi 28 août dernier. Cette visite qui rentre dans le cadre de l’instauration du dialogue entre partis politiques pour la paix, est en droite ligne avec la vision de l’ADF-RDA qui est un parti de paix.

Sur le plan sécuritaire, l’ADF-RDA s’inquiète de la recrudescence des attaques qui, malheureusement, tendent à se propager à nos régions frontalières. En ces circonstances difficiles, l’ADF-RDA renouvelle son soutien aux Forces de défense et de sécurité. Le parti invite, une fois de plus, le gouvernement, à  prendre toute la mesure de la situation et à mettre à la disposition des FDS tous les moyens nécessaires pour y faire face.

Abordant la question des libertés individuelles et collectives, l’ADF-RDA constate un recul inquiétant qui se manifeste par des arrestations arbitraires, musclées et abusives de leaders de la société civile. Toute chose qui contribue à crisper le climat social dans un contexte qui exige l’union de tous les fils et filles de la nation.  Du reste, concernant l’avis du Conseil constitutionnel, l’ADF-RDA déplore que l’institution ait manqué une occasion de plus pour contribuer au raffermissement de la cohésion et de la démocratie  au Burkina Faso.  Bien que farouchement attaché à la légalité, l’ADF-RDA estime qu’au regard des problématiques soulevées par le Code électoral, une toute autre décision aurait été souhaitable. Toutefois, le parti se réserve le droit de prospecter toutes les voies politiques pour une prise en compte équitable, dans le processus électoral, de nos compatriotes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Au demeurant, au-delà des élections, la Nation se devra de mieux recenser et mieux protéger nos compatriotes à l’extérieur et leur témoigner le soutien indéfectible de leur pays d’origine.  Avant de lever sa séance, le SEN a souhaité une bonne campagne agricole à tous nos braves agriculteurs. Que Dieu bénisse le Burkina Faso ».

Ouagadougou le 1er septembre 2018

Pour le Secrétariat Exécutif National,

Le Secrétaire Général par intérim

Etienne OUEDRAOGO

Articles similaires

PRIX MARC-VIVIEN FOE : Le Burkinabè Bertrand Traoré (Lyon, France) parmi les 13 nominés

ActuBurkina

RD CONGO : deux prêtres enlevés par des miliciens à l’Est

ActuBurkina

PRESIDENTIELLE 2020 : Simon Compaoré a déposé les dossiers du candidat Rock Marc Kaboré

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR