ActuBurkina
A l'etranger A la une Economie

 Cyber Africa Forum : Les Etats africains invités à mutualiser leurs efforts pour prévenir les cyberattaques

Le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, Amadou Coulibaly, a présidé la cérémonie d’ouverture de la 3ème édition du Cyber Africa Forum (CAF), ce  24 avril 2023 à Abidjan-Cocody sous le thème « Enjeux, acteurs et partenaires : quelles solutions pour sécuriser la transformation digitale de l’Afrique ». Il a invité les Etats africains à une synergie afin de prévenir les cyberattaques qui sont de plus en plus légion en Afrique. Le forum  a réuni les ministres de l’Economie numérique du Bénin, du Togo, du Congo, de la RDC, etc.

« La cybersécurité est une problématique mondiale qui nécessite une collaboration et une coopération nationale et internationale. Il est donc essentiel que nous travaillions ensemble pour protéger nos systèmes, nos données et nos identités », c’est ce que  Amadou Coulibaly a fait savoir d’entré de jeu avant de préciser que « des investissements doivent être faits dans des technologies et des formations pour protéger nos systèmes et nos données », car « les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées et fréquentes, touchant tant les grandes entreprises que les particuliers ».

Parlant de son pays, Amadou Coulibaly a indiqué que la Côte d’Ivoire a ratifié la convention de Budapest sur la cybercriminalité et la convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel (convention de Malabo).

Afin de répondre efficacement au défi du coût de la cybercriminalité qui était évalué en Côte d’Ivoire en 2021 à 6 milliards de FCFA avec 5 000 plaintes reçues par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), et un taux de résolution de 50% environ, ce qui en fait un ratio élevé, le ministre a déclaré que le gouvernement a adopté en Conseil des ministres le 22 décembre 2021, une Stratégie nationale de Cybersécurité 2021-2025. Celle-ci en définit les grands axes dont certains portent sur la protection du cyberespace, le renforcement de la confiance numérique et la coopération internationale.

Il a annoncé, pour les prochains mois, la création de l’Agence nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) et d’un Centre de supervision national des opérations de Sécurité qui viendront renforcer le dispositif de sécurité nationale et permettront au pays de progresser dans son indice global de cybersécurité au niveau continental et international.

Source: Abidjan.net

Articles similaires

Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré et Bala Sakandé en parlent

ActuBurkina

AFGHANISTAN : la CPI pourrait ouvrir une enquête contre l’armée américaine pour crimes de guerre

ActuBurkina

Tchad: une tentative d’assassinat du président de la Cour suprême déjouée

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR