ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE : retour au calme en attendant…

Abidjan et Bouaké, les deux principales villes de Côte d’Ivoire, étaient calmes mardi matin au lendemain de l’annonce par le gouvernement qu’un accord a été trouvé avec les soldats dont les mutineries ont secoué le pays depuis vendredi.

Les tirs en l’air, omniprésents la veille aux alentours des camps militaires à Abidjan et Bouaké avaient cessé.

A Abidjan, le quartier des affaires du Plateau, était toutefois loin d’avoir retrouvé son activité habituelle. Beaucoup d’employés et de travailleurs étaient restés à la maison comme le leur avait conseillé leurs employeurs avant l’annonce d’un accord.

A Bouaké, la vie semblait reprendre avec plus de boutiques ouvertes que la veille. Les mutins étaient encore en position aux deux entrées de la ville mais laissaient passer les véhicules de manière normale.

Les mutins ont levé le pied sur leur dispositif « en attendant d’en savoir plus sur l’accord et de savoir si on l’accepte », a affirmé mardi un mutin à l’AFP.

Lundi soir, le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi avait annoncé avoir trouvé « un accord », mais sans en préciser les modalités.

Cette annonce avait été suivie par des tirs en soirée à Abidjan et Bouaké, plusieurs mutins se montrant sceptiques et soulignant que l’accord s’était fait sans concertation avec leurs représentants.

Fidèle à sa ligne de conduite depuis le début d’année, le gouvernement ne devrait pas communiquer sur le contenu de l’accord qui porte sur le paiement de reliquats des primes promises après les premières mutineries de janvier…

AFP

Articles similaires

3E EDITION DE LA SEMAINE DE L’AFRIQUE A BRUXELLES : Le président du Faso prendra part

ActuBurkina

TOUSSAINT OUEDRAOGO, PRESIDENT DE LA LMP: « nous voulons proposer notre stratégie pour sauver le pays »

ActuBurkina

MADJOARI : sous l’effet de l’alcool et de stimulants, un père tue sa fillette

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR