ActuBurkina
A la une Politique

Convocation du président du Faso par le président français:  » le contexte,la forme, et surtout le ton utilisé, font de cette convocation, une insulte aux peuples des cinq pays concernés », s’insurge Adama Séré, président du RDEBF

Un point de presse de l’opposition politique, s’est tenu ce mardi 10 décembre 2019, au siège du CFOP, à Ouagadougou. Plusieurs points de l’actualité ont été animés par Adama Séré, président du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF) et Yumanli Lompo, président du Parti national des démocrates sociaux (PNDS) . Ils ont décortiqué les faits marquants de l’actualité nationale, que sont la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina, la convocation des Chefs d’État du G5 Sahel en France, le 16 décembre prochain, la distinction honorifique de quatre leaders de l’opposition et enfin, la question relative à la perturbation de cours par des jeunes cagoulés.

Dans la matinée du mardi 10 décembre 2019, le CFOP-BF a organisé son hebdomadaire point de presse à son siège , à Ouagadougou. Ce point de presse a été une tribune  pour  Adama Séré du RDEBF et Yumanli Lompo du PNDS, pour dénoncer  la convocation des 5 Chefs d’État du G5 Sahel en France, le 16 décembre prochain.   » le contexte, la forme, et surtout le ton utilisé, font de cette convocation, empreint de mépris, une insulte aux peuples des cinq pays concernés », s’insurge Adama Séré. Il poursuit en lançant ceci à ses adversaires politiques: » le comble c’est que tous les neo-panafricanistes du MPP, les socialistes anti-impérialistes des partis alliés et les sankaristes qui participent au gouvernement, sont bouche – bée pendant que le président du Faso s’en va à Canossa »

Revenant sur la question de la distinction honorifique de 4 leaders de l’opposition politique, les animateurs du jour, ont félicité les 4 récipiendaires que sont Zephirin Diabré de l’UPC, Eddie Komboigo du CDP, Gilbert Ouédraogo de l’ADF-RDA et Mamoudou Dicko de la NAFA. Ils estiment que le mérite revient également au Chef de l’État, qui a ainsi, selon eux, brisé l’habitude consistant à ne voir que les exploits de ceux qui sont au pouvoir. Toute fois, le CFOP rassure que ces distinctions n’entamerons en rien à sa fermeté, bien au contraire.

Boureima KINDO

Articles similaires

AN 4 DE L’INSURRECTION POPULAIRE: une marche-meeting prévue le 31 octobre par des OSC

ActuBurkina

3E CONGRES ORDINAIRE DU SYNACIT : une nouvelle équipe mise en place pour relever les défis

ActuBurkina

Administration publique: Le Directeurs régionaux du Sahel invités à prendre des dispositions pour le retour des agents à Dori

ActuBurkina

1 commentaire

Kabore 11 décembre 2019 at 19 h 55 min

Enfin, l’opposition brise le mythe,
À bas les beaux parleurs.
Cette façon de convoquer ses homologues à l’issue d’un somtmet de l’OTAN à Londres/ près de London, comme s’ils étaient tes travailleurs ou tes enfants,
Même si par la suite IBK à reçu une invitation remise par Christophe Bigot le 10 décembre 2019.
-non respect à la diplomatie
-atteinte à la dignité même de ces chefs d’État.
Les choses ne se passent pas comme ça chez les africains.
Et ce n’est pas fini, le patron de l’Elysée demande à ses personnels de clarifier la relation entre G5 Sahel et la France, normale,
Mais le besoin de soutien international, les africains ne sont pas obligés de passer par Macron, la je suis désolé.
À moins que ces pays ne soient pas souverains.

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR