ActuBurkina
A la une Société

8e CONGRES DE L’UGM-B: pour un travail décent pour les travailleurs familiaux

L’Union des gens de maison du Burkina (UGMB) tient,  les 30 et 31 août 2019, son 8e congrès, à Ouagadougou. Placé sous le thème : « Protection sociale et travail décent pour tous, cas de l’UGMB », ce congrès vise à exiger une protection sociale aux employeurs. La cérémonie d’ouverture a enregistré la participation du président de mois de l’Unité d’action syndicale (UAS),  Yamba Georges Koanda et de la  représentante du ministre de la Fonction publique,  du travail et de la protection sociale,  Stella Somé.

Deux jours de réflexion pour une amélioration des conditions de vie et de travail des hommes et femmes de maison du Burkina. C’est ce qui   réunit les travailleurs familiaux à ce 8è congrès de l’UGMB. Il s’agira, pour les membres de l’UGMB,  de s’imprégner des lois qui encadrent leur travail afin de bénéficier de meilleures conditions de vie et de travail.

« Les vigiles, domestiques et de nombreux travailleurs dans les ménages sont victimes d’exploitation, d’arriérés de salaires, de mauvais traitements dans l’exercice de leurs fonctions,  malgré l’existence d’une loi qui octroie un salaire minimum et de meilleures conditions de vie », a déploré Bali Kagambega, secrétaire général sortant  de l’UGMB. A l’en croire, ce congrès sert de cadre de réflexion, de mobilisation et de sensibilisation des  participants car les défis à relever son énormes. Il a exhorté le ministère en charge de la fonction publique à ratifier les conventions en faveur des travailleurs des maisons.

Pour Stella Somé, représentante du ministre de la fonction publique, les travailleurs de maisons ont droit à la protection. Elle a relevé que nombre d’entre eux  ne connaissent pas les lois du travail, ce qui explique la non- application des textes. L’autre hic relevé par M. Somé  est la non-qualification des travailleurs familiaux, puisque  tout le monde y arrive sans aucune  qualification. A l’en croire,  une commission a été mise en place pour examiner les conventions de l’Organisation internationale du travail afin de ratifier les textes  pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de cette frange. A noter que le congrès verra l’élection d’un nouveau bureau qui se chargera de piloter les activités de l’UGMB.

Aziz BANSE (stagiaire)

Articles similaires

Mali: L’armée malienne accusée d’avoir fait des victimes civiles à Kita

ActuBurkina

7e TAC: un conseil conjoint des gouvernements a eu lieu jeudi

ActuBurkina

REFORME CONSTITUTIONNELLE ANNONCEE EN COTE D’IVOIRE : l’UA invite les partis politiques au dialogue

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR