A la une Société

INSURRECTION POPULAIRE : 6 ans après, la nation reconnaissante envers les martyrs

Comme cela est de coutume, la nation a une fois encore  rendu hommage aux victimes, martyrs et héros de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch de septembre 2015, ce 30 octobre 2020, à la Place Monuments aux héros nationaux à Ouagadougou. Elle a témoigné sa reconnaissante à travers une cérémonie sobre présidée par le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, qui a représenté le président du Faso, en présence de membres du gouvernement, d’autorités politiques, administratives, etc.

Sobre aura été la cérémonie, mais pleine de sens pour la nation. Comme de par le passé, le peuple  a tenu à rendre hommage à tous les fils et filles tombés lors de l’insurrection populaire et du putsch de septembre 2015. Retentissement de la sirène suivie de la minute de silence en leur mémoire  et dépôt de gerbes de fleurs par le chef du gouvernement, ont été les temps forts de la célébration, en cette matinée du 30 octobre. Pour le Premier ministre qui a présidé la cérémonie au nom du président du Faso, il est  normal que ceux qui sont tombés ou marqué à vie dans la quête de plus de liberté, de Justice et de démocratie, reçoivent la reconnaissance de la nation.

« Il était donc normal que cela soit inscrit en lettres d’or dans la marche de notre peuple vers des lendemains meilleurs. 6 ans après ces tragiques évènements,  le devoir de mémoire commande que nous marquions un arrêt pour leur rendre un vibrant hommage et leur dire qu’ils ne seront jamais oubliés. C’est  aussi le moment de leur dire que la nation tout entière est reconnaissante du sacrifice suprême qu’ils ont consenti pour une cause juste », a déclaré le chef du gouvernement. Il a invité l’ensemble du peuple à « travailler à l’édification d’un Etat démocratique, objectif final du combat mené par nos frères et sœurs tombés en octobre 2014 et septembre 2015 ». Et à la veille de la tenue des élections du 22 novembre, le Premier ministre a exhorté « toute la classe politique de notre pays à se souvenir du bel exemple de nos martyrs pour que triomphe la démocratie à l’issue d’un scrutin libre, transparent et apaisé ».

Colette DRABO

Articles similaires

LUTTE CONTRE LA FAIM EN AFRIQUE : le président de la BAD fait don de son prix de 500 000 dollars

ActuBurkina

COOPÉRATION : l’Union européenne offre  une enveloppe de 60 millions d’euros au Burkina

ActuBurkina

ASSOCIATION DES CIMENTIERS DU BURKINA : Hyppolite Guinguéré cède son fauteuil à Essam Daoud

ActuBurkina

Laisser un Commentaire