A la une Economie

ECONOMIE : les dix pays africains les plus endettés

Plusieurs pays africains connaissent un niveau élevé d’endettement, les rendant plus fragiles face à la crise mondiale actuelle. Mais les pays les plus endettés du continent sont loin d’être ceux auxquels l’on pourrait penser.

Selon les dernières statistiques du FMI, les dix pays africains affichant le taux d’endettement le plus élevé début 2020 sont les suivants : le Soudan, avec une dette publique équivalant à 207 % du PIB, l’Érythrée (165,1 %), le Cap-Vert (123,5 %), le Mozambique (108,8 %), l’Angola (95,0%), la Zambie (91,6 %), l’Égypte (84,9%), la Gambie (80,9%), la Mauritanie (78,5 %) et la République du Congo (ou Congo-Brazzaville, 78,5 %).

Ce classement correspond donc au niveau d’endettement des pays africains juste à la veille de la crise économique actuelle, liée au Covid-19. À ce stade, ces données peuvent être considérées comme étant les plus pertinentes pour effectuer des comparaisons, vu que les conséquences économiques de la pandémie actuelle pour l’année en cours ne peuvent encore être correctement estimées, et en particulier pour les pays en développement.

Ce classement fait apparaître qu’il n’y a que deux pays francophones parmi les dix pays les plus endettés du continent, et qui ne sont qu’à la 9e et à la 10e place, à savoir la Mauritanie et la République du Congo. Cette dernière devrait d’ailleurs sortir des dix premières positions au cours de l’année 2020 (mais il convient là de rappeler, encore une fois, qu’il est encore trop tôt pour avancer des estimations suffisamment fiables pour l’année en cours, compte tenu du contexte très particulier que le monde connaît actuellement)…

L’Afrique francophone est d’ailleurs globalement la partie la moins endettée du continent, avec un taux d’endettement global de 50,1 % du PIB pour cet ensemble de 25 pays début 2020, et de 44,1 % pour sa partie subsaharienne composée de 22 pays (en tenant compte de la dette publique et du poids de chacune de leurs économies, selon les données disponibles mi-2020). Pour le reste du continent, le taux s’établit à 58,9 % pour l’ensemble de l’Afrique non francophone, et à 53,4 % pour sa partie subsaharienne. Le niveau d’endettement global de l’Afrique francophone est d’ailleurs largement inférieur à celui de la majorité des pays développés…

Globalement, les pays francophones sont donc mieux armés pour faire face à la crise majeure que traverse aujourd’hui le monde. Certes, le niveau d’endettement n’est pas le seul élément qui compte, mais il demeure incontestablement l’un des plus importants, avec de sérieuses conséquences aussi bien sur la capacité d’un pays à se relever que sur sa souveraineté.

Financialafrik

Articles similaires

Présidentielle au Burundi : bilan d’une journée d’élection sous tension

ActuBurkina

GABON : deux Danois blessés au cri d' »Allah Akbar » à Libreville

ActuBurkina

SILMIOUGOU : la coordination des CDAIP dénonce des velléités d’expropriation de terres par des sociétés immobilières

ActuBurkina

Laisser un Commentaire