A la une Société

BURKINA :   un décret portant naturalisation de 169 personnes, adopté

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, ce mercredi 12 février 2020, en séance ordinaire, sous la présidence de Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibèré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour et entendu des communications orales.

En attendant l’intégralité du Compte rendu, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a indiqué qu’au titre du ministère de la Justice, le conseil a adopté un décret portant naturalisation de 169 personnes. Selon le ministre, pour être naturalisé Burkinabè, il faut être un étranger ou un apatride qui justifie au moins une durée de résidence au Burkina Faso de 10 ans. « Ces personnes sont estimées de bonnes vies et de bonnes mœurs et qui, après les différentes enquêtes, ont permis la prise de ce décret », a précisé Rémis Dandjinou.

Au titre du ministre de la Santé, le porte-parole du gouvernement a souligné que le conseil a étudié le rapport relatif à la mise en œuvre de la campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole au profit des enfants de 9 à 59 mois, organisée du 22 au 28 novembre 2019. A l’issue de la campagne, précise le ministre Dandjinou, plus 3 millions d’enfants ont été vaccinés sur toute l’étendue du territoire national pour un coût global de plus de 3 milliards FCFA.

Concernant le ministère en charge de l’Economie, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement a affirmé que le conseil a adopté la feuille de route pour l’efficacité du domaine de l’électricité dans le cadre du second compact du millenium challenge corporation. « La feuille de route propose des mesures visant à terme, à progresser vers l’équilibre économique et financier, à renforcer la gouvernance du secteur et à améliorer l’ensemble des performances des acteurs », a-t-il souligné.

Pour ce qui est du ministère en charge de la Fonction publique, le conseil a adopté un décret portant statut particulier du métier « Education, formation et promotion de l’emploi ». Rémis Dandjinou a rappelé que la loi 081 pose le principe du regroupement des fonctionnaires par métier, emploi et famille d’emploi.

Au titre du ministère en charge des Infrastructures, les membres du conseil ont approuvé le décret d’attribution du marché de travaux et de bitumage du boulevard des Tansoba, entre l’intersection de la RN3 jusqu’à l’échangeur du Nord. Le coût est estimé à 20 milliards de FCFA TTC, avec un délai d’exécution de 24 mois pour les 10,230 km concernés. Les travaux seront réalisés par le consortium d’entreprises Globex construction /Soroubat.

DCPM/Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement

Articles similaires

MEETING DE L’OPPOSITION : « Zéphirin veut jauger d’ores et déjà ses forces à l’issue d’un an du pouvoir MPP »

ActuBurkina

Proces putsch de 2015: « Je n’ai ni été au domicile de simon compaoré ni au studio Abazon »( sergent Samuel Coulibaly, accusé)

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE: nouvelle attaque de gendarmerie, la deuxième en une semaine

ActuBurkina

Laisser un Commentaire